« La société civile ne fait pas le poids à Bruxelles »

,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

« La société civile ne fait pas le poids à Bruxelles »
Dans « Intoxication », vous racontez comment, depuis 2012, l’industrie chimique pèse pour faire repousser la réglementation des perturbateurs endocriniens en Europe… L’industrie a mis toutes ses forces en lobbying pour faire dérailler le projet de réglementation. Elle reconnaît que les critères des perturbateurs endocriniens tels qu’envisagés par la direction générale Environnement de la Commission européenne ne lui convenaient pas et avoir demandé une étude d’impact, reculant le projet d’au moins douze mois.   Que fait la Direction générale de la santé, qui a repris le dossier ? Elle dit qu’il y a une controverse scientifique, alors que, dans le monde extérieur, il y a un consensus scientifique. Toutes les sociétés savantes soulèvent le problème et affirment qu’il est temps de[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte