Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

La Société Ardennaise d'Essieux va investir 1,2 million d'euros

, , ,

Publié le , mis à jour le 17/10/2018 À 09H15

Unique fabricant français d'essieux pour véhicules industriels, la Société Ardennaise d'Essieux basée à Ham-les-Moines (Ardennes) va bénéficier d'un investissement de 1,2 million d'euros en 2019.

La Société Ardennaise d'Essieux va investir 1,2 million d'euros
Sous l'impulsion de son nouveau dirigeant, la SAE a créé ces derniers mois une antenne commerciale à Dubaï et une nouvelle entité à Ham-les-Moines.
© SMB

Passée tout près de la fermeture à la mi-2013 avant d'être sauvée à la barre du tribunal de commerce de Sedan (Ardennes) par le groupe italien Assali Disco Radrizzani, la Société Ardennaise d'Essieux (SAE) redevient un acteur majeur de son métier ce qui l'amènera à investir 1,2 million d'euros en 2019 à Ham-les-Moines (Ardennes).

Spécialisée dans la production d'essieux et de suspensions pour remorques, semi-remorques, porte-engins et bennes, la SAE va d'abord agrandir ses bâtiments en opérant une extension de 1 400 m² afin d'accueillir un magasin de stockage automatique et effectuer en interne le dédouanement des containers plutôt que de faire ces opérations à Charleville-Mézières (Ardennes) et à Reims (Marne). L'entreprise va, par ailleurs, procéder à l'acquisition de robots de soudage, de visseuses et de différents outillages. Tout en réorganisant ses flux de travail en appliquant les principes du Lean manufacturing. "Ce qui réduira nos encours et rendra notre process de fabrication plus efficace", estime Michaël Magnier qui a succédé à Denis Disy au poste de directeur de site.

De nouveaux business

Ce n'est pas tout. En s'associant sur d'importants volumes de travail avec l'un de ses principaux clients, le fabricant français de véhicules utilitaires, Kögel, l'équipementier ardennais va automatiser une partie de la production d'essieux 3 X 9 tonnes standards. Ce qui nécessitera l'achat d'autres robots.

Enfin, sous l'impulsion de son nouveau dirigeant, la SAE a créé ces derniers mois une antenne commerciale à Dubaï et une nouvelle entité à Ham-les-Moines, chargée de vendre des pièces de rechange compatibles avec les essieux de ses concurrents.
Réalisant un chiffre d'affaires de 20 millions d'euros et fabriquant plus de 1 000 essieux par an, SAE qui emploie 81 salariés va embaucher en 2019 dix nouvelles personnes : soudeurs, usineurs et monteurs.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle