La Société Ardennaise d'Essieux agrandit son usine

La Société Ardennaise d'Essieux, implantée à Ham-les-Moines (Ardennes), seul fabricant d'essieux pour véhicules industriels en France, a bénéficié d'un investissement de 4 millions d'euros afin d'augmenter sa superficie. D'autres chantiers de modernisation seront entamés en 2017.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La Société Ardennaise d'Essieux agrandit son usine

Le chantier engagé en juillet 2015 dans la Société Ardennaise d'Essieux touche à sa fin. Le groupe italien ADR a investi 4 millions d'euros pour augmenter la superficie de sa filiale française d'Ham-les-Moines (Ardennes). Les dirigeants d'ADR se sont rendus sur le site, qui emploie 67 personnes, le 24 novembre.

Un atelier de peinture de 2 000 m², doté d'une ligne cataphorèse, permettant l'intégration d'une activité de traitement de surfaces, a été construit. Les capacités de stockage ont été agrandies de 1 200 à 3 700 m² et équipées de ponts roulants. Les travaux s'achèvent avec la construction de nouveaux bureaux au cœur de l'usine.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Ces différents aménagements qui représentent un acte fort dans la pérennisation d'une PME rachetée en juillet 2013 suite à une liquidation judiciaire vont contribuer à consolider le seul fabricant français d'essieux pour véhicules industriels (remorque et semi-remorques, porte-engins et bennes).

Après avoir regagné la confiance d'une quarantaine de clients-constructeurs et de 150 revendeurs de pièces détachées, la Société Ardennaise d'Essieux, seul fabricant français d'essieux pour véhicules industriels, va réaliser en 2016 un chiffre d'affaires de 20 millions d'euros, dont 40 % à l'export.

Pour maintenir cette progression, ADR va injecter près d'un million d'euros dans le site ardennais en 2017. Cette somme est destinée à la formation du personnel, la digitalisation, l'amélioration des flux de production et la modernisation des équipements à travers l'installation de robots de soudure, de lignes de montage et d'un banc de contrôle.

"Nous entendons aussi renforcer les synergies avec les six usines européennes du groupe", souligne Flavio Radrizzani, président d'ADR.

Pascal Rémy

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS