Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

La Société Ardennaise d'Essieux à Ham-les-Moines en passe d'être sauvée par Colaert

, , , ,

Publié le

Numéro trois français dans son domaine d'activité, la Société Ardennaise d'Essieux implantée à Ham-les-Moines dans les Ardennes va entrer, jeudi, dans le giron de Colaert Essieux, basé depuis 1905 à Steenbecques (Nord).

La Société Ardennaise d'Essieux à Ham-les-Moines en passe d'être sauvée par Colaert © Société Ardennaise d'Essieux

Alors que ses dirigeants doivent se présenter, jeudi 18 juillet devant le Tribunal de commerce de Sedan (Ardennes), - au terme d'une seconde période d'observation entrant dans le cadre d'une mise en redressement judiciaire prononcée le 6 décembre 2012 -, la Société Ardennaise d'Essieux est proche du sauvetage annoncé.

Alors que trois candidats s'étaient fait connaître pour reprendre cette PME, les juges consulaires à la demande de l'administrateur parisien, Me Henry Chriqui, donneront la préférence au mieux disant. C’est la proposition formulée par Colaert Essieux plus consistante et crédible que les autres  qui doit l’emporter. Les autres repreneurs potentiels sont le groupe turc Nepva dont la candidature est arrivée hors délai et la société parisienne de conseils pour les affaires G groupe X, dont la proposition manquait de garanties financières et débouchait sur 24 suppressions d'emplois.

Collaert Essieux, leader européen dans la fabrication d'essieux agraires, qui emploie 140 personnes à Steenbecques a, par contre, présenté un plan de reprise mettant en valeur la synergie entre les deux entreprises. Il reprend l'ensemble de l'effectif encore en place au sein de la S.A.E., soit 63 salariés œuvrant dans la fabrication d'essieux routiers pour remorques et semi-remorques. Collaert Essieux est la filiale du groupe Italien Assali Disco Radrizzani, installée à Uboldo près de Milan, qui est présent en Pologne, Grande-Bretagne, Canada, Brésil et Chine. Ce puissant groupe crédibilise son plan de reprise

63 emplois sauvés

D'abord spécialisé dans la sous-traitance en mécanique, Colaert Frères s'est ensuite orientée à partir de 1967 dans la fabrication en grande série d'essieux pour les matériels agricoles ainsi que de ressorts de lames pour suspensions mécaniques, hydrauliques et pneumatiques pour engins de BTP. Aujourd'hui, elle fournit 65% du marché français et plus de 60% des pays européens en proposant une gamme de pièces pesant de 1 à 30 tonnes.

En difficulté financière, la Société Ardennaise d'Essieux  (35 millions de chiffre d'affaires) qui affichait un passif de 12 millions avait été contrainte d’établir un plan de sauvegarde pour l'emploi en 2013. Il avait abouti à la disparition de 30 postes de travail.

Pour relancer ce "canard boiteux", Collaert Essieux va initier un programme d'investissements de cinq millions d'euros sur trois ans pour renouveler le parc machines et moderniser les bâtiments

Pascal REMY

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle