La SNPE se diversifie dans le civil

Publié le

Le groupe a créé une société, en partenariat avec Veolia Propreté, pour réhabiliter des sols souillés par des objets ou des substances pyrotechniques.

Dans les années à venir, suite aux évolutions de plus en plus drastiques de la réglementation en termes de sécurité, de traçabilité et de respect de l'environnement, de nombreux terrains militaires ou privés devront être décontaminés et réhabilités avant d'être cédés. « Plusieurs appels d'offres vont ou sont déjà lancés dans ce sens, explique-t-on chez Sarp Industries, filiale de Veolia Propreté, spécialisée dans la gestion, le traitement et la valorisation des déchets dangereux. C'est le cas, par exemple, du ministère de la Défense, qui souhaite se séparer de certains biens fonciers et, pour qui c'est un problème récurrent. »

Pour répondre à cette demande très spécifique, le groupe SNPE, spécialisé dans la chimie fine et les matériaux énergétiques (poudres, explosifs) et Veolia Propreté, qui traite les déchets spéciaux, viennent de créer conjointement la société Pyrotechnis. « Cette alliance est naturelle, estime-t-on chez Veolia Propreté, qui apporte ses compétences en matière de traitement des déchets, et le groupe SNPE sa connaissance des armes, de la chimie et ses moyens de recherche. »

Diagnostic, dépollution, destruction de munitions...

L'activité principale de Pyrotechnis sera le diagnostic, la dépollution et la réhabilitation des terrains pollués par des objets ou des substances explosives. « Un autre volet de l'activité sera la destruction des objets pyrotechniques, comme les munitions non explosées, les fusées de détresse périmées, les résidus de poudre et les produits chimiques à caractère explosif », précise-t-on à la SNPE. La direction opérationnelle de cette nouvelle entreprise, qui est, selon les deux partenaires, « sans équivalent en France », sera basée sur le site du Centre de recherches du Bouchet (CRB) de la SNPE, à Vert-le-Petit (Essonne).

« La création de cette entité s'est faite pour l'instant sans investissement, explique-t-on à la SNPE. Mais, il se peut qu'en fonction de la demande, cela devienne nécessaire. » Aussi, « seuls deux emplois ont été générés pour le moment, afin d'analyser et répondre aux appels d'offres, mais dans les années à venir, Pyrotechnis devrait être créateur d'emplois selon son volume d'activité », ajoute-t-on chez Sarp Industries.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte