La Snecma investit 30 millions d’euros au Creusot pour assurer la production du moteur Leap

L’unité bourguignonne de la Snecma, dédiée à la fabrication de disques de turbines, va bénéficier d'un investissement de 30 millions d'euros pour s’étendre de 4000 mètres carrés.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La Snecma investit 30 millions d’euros au Creusot pour assurer la production du moteur Leap
Centre d'usinage des disques de turbine à l'atelier flexible automatisé du Creusot

Un temps inquiets, les 200 salariés de la Snecma (groupe Safran) au Creusot, en Saône-et-Loire, peuvent être aujourd’hui rassurés sur la pérennité de leur site, créé en 1987 et qui fabrique des disques de turbines basse pression (5000 unités annuelles) pour le moteur d’avion CFM56.

Leur direction a décidé d'un investissement de 30 millions d’euros pour étendre l’usine de 4000 mètres carrés. 25 millions seront affectés à de nouveaux process et équipements, dont une douzaine de centres d’usinage dernière génération.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Notre dossier : Le moteur Leap de Snecma, succès annoncé de l’aéronautique

Ce développement découle de la mise en production progressive du nouveau moteur Leap pour les avionneurs Airbus et Boeing (A320neo et 737 MAX), ainsi que pour le Chinois Comac. L’usine bourguignonne continuera parallèlement à industrialiser les disques turbines actuels pour satisfaire aux commandes en cours et assurer la continuité des pièces de rechange.

Aucune création d'emploi

Ces nouvelles installations seront opérationnelle à partir de 2015, avec une montée en pleine cadence prévue en 2020. L'accroissement des moyens de production ne génèrera aucune création d’emploi. Une trentaine de collaborateurs seront toutefois recrutés sur cinq ans pour compenser les départs à la retraite.

L’effectif bénéficiera d’un important plan de formation, lié au nouvel outil de production et au nouvel alliage utilisé. "Nous améliorerons considérablement l’ergonomie des postes de travail et une partie de l’usine pourrait travailler en horaires 2x8, au lieu des 3x8 qui sont la règle depuis le départ", souligne la direction de la Snecma.

Didier Hugue (Bourgogne, Franche-Comté)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS