Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

La SNCM tombe de Charybde en Scylla

Olivier Cognasse , ,

Publié le

La SNCM tombe de Charybde en Scylla
La compagnie maritime doit rembourser 44O millions d’euros.

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Qui veut encore sauver la Société nationale maritime Corse Méditerranée (SNCM) Certainement pas Bruxelles qui a exigé en novembre dernier que l’État français récupère au plus vite 440 millions d’euros d’aides publiques. Ni Transdev, coentreprise de Veolia et de la Caisse des dépôts et consignation, l’actionnaire majoritaire, qui souhaite se désengager si Bruxelles maintient ses exigences. Quant à l’État, actionnaire minoritaire, il tente de faire annuler cette décision et vient de verser 30 millions d’euros "pour assurer la trésorerie de 2014". Pas sûr que Bruxelles apprécie !

Les 2 600 salariés de la SNCM vivent, eux, dans l’angoisse d’une possible faillite. Ils dénoncent, par leur mouvement de grève, la non-application d’un plan d’économies pourtant voté le 24 septembre 2013 par les actionnaires. Un plan qui prévoit le retour à l’équilibre dans deux ans avec 70 millions d’économies par an, la suppression de 500 postes et le renouvellement de la flotte. À cela s’ajoutent les querelles politiques sur fond de campagne électorale à quelques semaines des élections municipales. Une sérénité toute marseillaise ! 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle