Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

La SNCF travaille en labs

Olivier Cognasse , ,

Publié le

Le budget R & D de la SNCF doit tripler au cours des prochaines années. La prospective est organisée en réseau.

La SNCF travaille en labs
Test de drone pour surveiller le réseau ferroviaire.

A la fin des années 1960, toutes les prospectives à vingt ou trente ans prévoyaient la disparition du transport ferroviaire pour les voyageurs. Personne n’avait prévu l’explosion des achats de billets sur le web, qui représente la moitié des ventes aujourd’hui", rappelle Sophie Boissard, la directrice générale déléguée chargée de la stratégie et du développement de la SNCF. Depuis, la prospective de l’opérateur ferroviaire a été plus efficace avec le TGV, même si celui-ci avait été conçu, à l’origine, pour rouler sans conducteur. Une automatisation qui verra finalement le jour à l’aube des années 2020, sur le RER E… La numéro deux de la SNCF supervise la R & D, dont le budget doit tripler à l’horizon 2020. D’ici là, la réforme du ferroviaire se sera traduite par la réunification des deux groupes, SNCF et Réseau ferré de France (RFF).

Éric Conti, le monsieur prospective, est le directeur de l’innovation et de la recherche, une entité qui regroupe 120 personnes et qui fonctionne avec un réseau de 250 experts, sans compter l’ingénierie. "Après avoir constaté qu’un système descendant était inefficace, nous avons décidé, il y a trois ans, de passer à la conception innovante, notion développée par Armand Hatchuel, professeur à l’École des mines de Paris, explique Sophie Boissard. Nous travaillons davantage en réseau avec une plate-forme d’innovation et de recherche qui fonctionne en labs avec les différentes activités de l’entreprise."

La SNCF dispose ainsi de plusieurs labs dédiés à divers sujets tels que la maintenance de l’infrastructure en zone dense, le "mass transit" – les transports de proximité du quotidien –, l’optimisation énergétique (l’objectif est de réduire la consommation d’énergie de 20% dès 2020). Sans oublier un lab pour les drones. "Avec le TGV, nous travaillons sur des produits à très longue durée de vie. Avec le monde digital, on se réinvente tous les jours. Dès lors, le lien est complètement établi entre la mobilité et le digital, précise Éric Conti. Nos cycles d’innovation vont changer : le numérique apporte beaucoup plus de dynamisme dans les scénarios." 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle