Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

La SNCF rachète l'opérateur de covoiturage Green Cove

Sylvain Arnulf , ,

Publié le , mis à jour le 09/09/2013 À 15H16

Selon Les Echos, la SNCF a pris le contrôle de Green Cove, société spécialisée dans le covoiturage qui édite notamment le site 123envoiture.com.

La SNCF rachète l'opérateur de covoiturage Green Cove © Capture d'écran 123envoiture.com

La SNCF veut devenir un "acteur global de la mobilité" et aller au delà de son cœur de métier. Après avoir racheté Ecolutis, éditeur du site Easycovoiturage, en avril dernier, l'opérateur ferroviaire a pris fin juillet le contrôle de la société Green Cove, dans laquelle il avait déjà investi en 2009. L'information est révélée ce 9 septembre par le quotidien économique Les Echos.

green cove, challenger du covoiturage

Green Cove est une start-up créée en 2003 spécialisée dans le covoiturage, à destination des particuliers, des entreprises et des collectivités. Elle édite la plateforme grand public 123envoiture.com, qui revendique 400 000 membres, très loin derrière le leader français Blablacar (ex Covoiturage.fr).

123envoiture va monter en puissance

Green Cove est, dans les faits, rachetée par Ecolutis, détenu à 100% par la SNCF. Les deux entreprises, fusionnées, vont intégrer le "pôle voyage" de l'entreprise publique. Dans quelques jours, les visiteurs d'Easycovoiturage seront redirigés vers 123envoiture. 

Olivier Demaegdt, directeur général d'Ecolutis, trace la feuille de route du nouvel ensemble. "Nous allons profiter de nos synergies pour proposer un meilleur service à nos clients BtoB, collectivités et entreprises" détaille-t-il. "Nous allons aussi réfléchir à une stratégie de développement à grande échelle de notre activité grand public pour laquelle nous attendons un retour sur investissement ". En clair,   il n'est pas impossible que le site 123envoiture.com devienne à l'avenir payant.

stratégie de diversification

Avec cet investissement, la SNCF confirme sa stratégie de diversification tous azimuts. L'entreprise publique avait lancé en juillet 2012 le service iDBUS, un réseau de lignes d'autocars, puis quelques mois le TGV low-cost Ouigo. Via le fonds "Ecomobilités ventures", elle avait déjà investi dans le service d'autopartage "Move about" et la start-up de location de voitures entre particuliers "Ouicar".

Sylvain Arnulf

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

09/09/2013 - 15h33 -

Pourront-ils tous les racheter ? Avant celui-ci c'est blablacar. Il est clair que les sites de covoiturage créent de la concurrence à la SNCF, mais elle tue le système en rachetant ainsi chaque entreprise qui crée son propre site. L'enjeu est tellement énorme, d'autres sites vont se créer jusqu'à ce qu'il y ait un dirigeant assez fort pour lutter contre le lobby SNCF.
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle