La SNCF prospecte loin du tumulte français

L’opérateur ferroviaire historique vient de signer un accord de coopération avec les chemins de fer israéliens. Quelques jours plus tôt, la SNCF était retenue avec deux autres candidats pour le rachat des chemins de fer grecs.

Partager
La SNCF prospecte loin du tumulte français

Partir à l’étranger permet de s’aérer. Loin des débats sur la réforme ferroviaire qui prend du retard, de la fronde des opérateurs contre l’augmentation de la TVA sur les transports publics, des projets de lignes à grande vitesse abandonnés en juin et qui reviennent sur le devant de la scène à l’automne, Guillaume Pepy, le patron de la SNCF, a suivi François Hollande, le président de la République, dans sa visite officielle en Israël.

Il en a profité pour signer dimanche 17 novembre 2013 à Jérusalem un accord de coopération avec Boaz Zafrir, le directeur général d’Israel Railways. Cet accord-cadre renforce la coopération mise en place dès 2000 dans les domaines de la formation des conducteurs de trains, le développement et la modernisation des gares israéliennes, l’information des passagers et le matériel roulant destiné au fret. Cet accord doit aussi permettre des échanges technologiques.

Pour les chemins de fer israéliens, ce partenariat doit aider à atteindre le chiffre de 70 millions de passagers transportés en 2020 (contre 12 millions en 2000). L’Etat hébreu envisage notamment une liaison ferroviaire à grande vitesse entre la capitale économique Tel Aviv et la station balnéaire d’Eilat, à 250 kilomètres au sud.

Appel d’offres en Grèce

La SNCF n’a pas terminé son voyage dans le bassin méditerranéen car elle attend maintenant le résultat de l’appel d’offres qui devrait tomber au début de l’année 2014 pour le rachat de l’opérateur ferroviaire grec Trainose. La société française a été retenue pour la phase B du processus de privatisation avec un consortium gréco-russe (Terna - RZD) et Grup Feroviar Roman (Roumanie).

Un achat qui reste mesuré : la Grèce en attend 200 millions d’euros pour un réseau peu développé.

Olivier Cognasse

0 Commentaire

La SNCF prospecte loin du tumulte français

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Jonconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS