Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

La SNCF pourrait supprimer 9000 emplois nets d'ici 2020, selon un rapport du cabinet Degest

, , , ,

Publié le

Pour effectuer des économies et éponger ses dettes, la SNCF pourrait supprimer 9000 emplois nets d'ici 2020, d'après les prévisions d'un rapport remis par le cabinet Degest au comité central d'entreprise du groupe le 26 février. 

La SNCF pourrait supprimer 9000 emplois nets d'ici 2020, selon un rapport du cabinet Degest © D.R. - SNCF

Selon un rapport du cabinet Degest, confié au comité central d'entreprise de la SNCF le 26 février, le groupe pourrait supprimer 9000 emplois nets d'ici 2020 pour réaliser des économies. La société ferroviaire est en pleine réorganisation, après l'adoption en 2014 par les députés et les sénateurs de la réforme ferroviaire, qui met fin à la séparation entre la SNCF et RFF (Réseaux ferrés de France), rapprochés au sein d'un même groupe public. Sous la tutelle de la SNCF deux établissements distincts ont été créés : SNCF Réseaux (en charge de l'infrastructure) et SNCF Mobilités (gestionnaire du réseau).

des dettes très importantes

Cette nouvelle organisation vise à préparer le secteur à l'ouverture à la concurrence du transport intérieur de passagers, qui n'est pas attendue avant 2022, et à éponger les dettes abyssales du groupe : en 2015, SNCF Mobilités prévoit à elle seule une dette financière nette en hausse de 500 millions d’euros, à 8,1 milliards. 1 600 emplois seront déjà supprimés cette année chez SNCF Mobilités et 500  créés chez SNCF Réseau, soit un solde négatif de 1100 postes en 2015, avait annoncé la SNCF en janvier.  

Cette diminution des effectifs ne devrait pas ralentir, bien au contraire : entre 2015 et 2020, son rythme pourrait même croître de 25 à 60% selon le cabinet Degest. La SNCF devra recourir plus à la sous-traitance pour compenser, souligne le rapport, qui prévoit également une importante baisse du nombre de lignes ferroviaires exploitées par l'entreprise.

Lélia de Matharel

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

02/03/2015 - 08h55 -

Faire appel à la sous-traitance est une chose, mais pour que le personnel de la SNCF repasse derrière, ça fait 2. Et ce n'est absolument pas économique à court et à long terme.
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle