Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

La SNCF lance le train de fret connecté

Olivier Cognasse , , ,

Publié le

En difficulté depuis des années, le fret ferroviaire français pourrait trouver son salut avec sa transformation numérique. Fret SNCF expérimente l’utilisation d’un boitier connecté sur chaque wagon qui sera déployé à grande échelle dans les dix-huit prochains mois.

La SNCF lance le train de fret connecté
Le train de fret connecté
© Olivier Cognasse

A Pont-à-Mousson (Meurthe-et-Moselle), l’usine de Saint-Gobain PAM qui produit des canalisations en fonte ductile, teste avec Fret SNCF le train connecté. En gare de Pont-à-Mousson, un train de marchandise qui ressemble à un autre train. Sauf que chaque wagon est équipé au niveau des freins d’un boitier connecté et que le conducteur dispose d’une tablette qui lui indique des informations essentielles : serrage et desserrage des freins, pression, hygrométrie, ouverture et fermeture télécommandée des trappes pour le vrac,… Inutile dès lors de contrôler chaque wagon et pour le client de craindre que son wagon ne s’égare.

Cette révolution dans le fret ferroviaire, présentée pour la première fois en conditions réelles, est le fruit d’un partenariat entre SNCF Logistics et Traxens, une start-up qui a créé cette solution. "Nous l’avons d’abord développée sur les conteneurs de fret pour le transport maritime, prévient Michel Fallah, le patron et fondateur de Traxens. Cela remonte à nos discussions avec le patron de CMA-CGM qui m’indiquait : tous les clients me posent la question de savoir où se trouve mon conteneur ? Il fallait donc développer un standard mondial pour les 26 millions de conteneurs dans le monde. D’ailleurs, CMA-CGM et MSC sont actionnaires de notre entreprise."

Du neuf avec du vieux

A partir de 2019, leurs flottes seront équipées en trois ans. Actuellement, 3000 conteneurs de quatre des six premiers armateurs sont testés avec cette technologie qui permet aux boites ou de communiquer entre elles. Même chose pour les wagons qui créent un train virtuel. La SNCF travaille sur le projet depuis un an et les tests actuellement effectués seront déployés sur 5000 wagons dans les dix-huit prochains mois. "Quand nous avons vu ce qu’ils faisaient dans le maritime, on a vite testé les capacités de ce système ouvert", précise-t-on à la SNCF.

A l’intérieur de la cabine de la locomotive, le cheminot lance l’application sur sa tablette pour connaître la composition du train. La communication est établie avec tous les boitiers qui remontent les informations en temps réel. Si un frein ne se desserre pas, le wagon concerné s’affiche en rouge. Il est donc plus rapide d’agir en cas de problème. Même procédure pour serrer les freins et vidanger l’air.

Cette révolution digitale sécurise donc le fret ferroviaire par automatisation des essais de frein et du monitoring en ligne des wagons (portes, freins, essieux, mesure du poids de chargement,…), des processus administratifs et une "augmentation potentielle de la durée de conduite". Quant aux loueurs de wagons, ils peuvent proposer une nouvelle offre et surtout mieux anticiper la maintenance. Pour le client, c’est une gestion plus facile du parc. Il connait la position et l’état de sa marchandise en temps réel. Il peut automatiser les fonctions de chargement et déchargements des wagons.

"On butait sur la vétusté de nos actifs avec un âge moyen supérieur à 20 ans et nous étions dans l’incapacité de les renouveler, explique Sylvie Charles, directrice générale du pôle transport ferroviaire et multimodal de marchandises de SNCF Logistics. Le digital nous permet de faire du neuf avec du vieux et de rendre intelligents nos actifs"

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle