La situation économique de Danone n'est pas si périlleuse, aux yeux de Bruno Le Maire

Interrogé sur le plan de réduction des effectifs annoncé par Danone, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire estime que les salariés ne devaient pas être la "variable d'ajustement des difficultés économiques actuelles". du numéro un français de l'agroalimentaire.

Partager

La situation économique de Danone n'est pas si périlleuse, aux yeux de Bruno Le Maire
Bruno Le Maire s'est prononcé sur le plan de réduction des effectifs annoncé par le géant de l'agroalimentaire Danone.

Lundi 23 novembre, le groupe agroalimentaire français Danone avait annoncé jusqu'à 2 000 suppressions de postes dans le cadre d'un plan de réorganisation visant un milliard d'euros d'économies d'ici à 2023, qui doit lui permettre de contrer les effets de la crise sanitaire due au coronavirus.

A LIRE AUSSI

Interrogé sur France Inter, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a indiqué mercredi 25 novembre que "les salariés n'ont pas à être la variable d'ajustement des difficultés économiques actuelles". D'autant qu'en juin 2020, Danone est devenu le premier groupe coté reconnu "société à mission" avec des objectifs sociaux et environnementaux dans ses statuts.

A LIRE AUSSI

"Les licenciements ne sont pas la solution"

Soulignant que l'Etat, à travers ses différents dispositifs de soutien à l'économie, et les salariés faisaient des "efforts considérables" face à la crise, Bruno Le Maire a appelé les entreprises à en faire de même.

"Je demande aux entreprises de faire preuve du même sens des responsabilités et de considérer que la réduction d'effectif, les licenciements, c'est vraiment la toute dernière mesure quand il n'existe aucune autre possibilité et que la situation économique est vraiment très difficile pour l'entreprise", selon le ministre. "Si la situation économique de l'entreprise n'est pas aussi périlleuse (...), je le redis, les licenciements ne sont pas la solution."

Interrogé la veille sur France Inter, le PDG de Danone Emmanuel Faber avait estimé, pour sa part, que la rentabilité du groupe est "le socle des investissements de demain (...) Si on est très durablement décalé en compétitivité par rapport aux concurrents, un jour ou l'autre, et c'est ce qui se passe, ils sont capables de faire beaucoup mieux que nous, et donc c'est la survie même de l'entreprise qui est en cause".

avec Reuters (Henri-Pierre André)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Agroalimentaire
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Paris - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS