La situation du chômage continue de se dégrader

Christophe Bys

Publié le

La réduction du chômage n’est pas à l’ordre du jour, indiquent plusieurs sources statistiques. Au dernier trimestre, le taux de chômage en France est à 9,6 % de la population active. Au sein de la zone euro, il atteint 9,9 % de la population active.

La situation du chômage continue de se dégrader © Reuters

C’est donc le Premier ministre, François Fillon, qui avait raison : la hausse du chômage n’est pas encore enrayée, en dépit de la baisse de 0,7 % du nombre de demandeurs d’emplois enregistrée au mois de décembre. Ce bon résultat mensuel ne parvient pas à cacher les mauvaises statistiques relatives au dernier trimestre de 2009, publiées par l’Insee. Au sens du bureau international du travail, le taux de chômage a atteint fin 2009 9,6 % de la population active en France métropolitaine, soit 0,5 points de plus qu’au trimestre précédent. En incluant les Dom, ce taux est de 10 %. Le taux de chômage est désormais revenu au niveau de 1999, indique l’Insee.

De toutes les classes d’âge, ce sont toujours les jeunes qui sont les plus touchées. Et leur situation se dégrade. Quasiment un jeune sur quatre est désormais au chômage (24 %), le taux atteignant 25,3 % pour les garçons et 22,3 % pour les filles. De même, le taux de chômage des plus de 50 ans augmente aussi, passant de 6,2 % au troisième trimestre à 6,7 % au dernier trimestre de 2009.

Hausse de près d’1,5 point dans la zone euro

Commentant ces chiffres, la ministre de l’Economie, Christine Lagarde et son secrétaire d’Etat à l’Emploi, Laurent Wauquiez notent que la progression du nombre de chômeurs au sens du BIT a moins crû en France qu’ailleurs. Entre mai 2007 et la fin de 2009, la hausse est, selon les calculs des ministres de 22 % en France contre 119 % aux Etats-Unis ou 146 % en Espagne. Reste que la performance française est d’une ampleur comparable à celle de la zone euro (+34 %).

En janvier, le taux de chômage corrigé des variations saisonnières au sein de la zone euro (*) était de 9,9 % (8,5 % un an plus tôt). Dans l’Union européenne à 27, ce taux n’était que de 9,5 % indique Eurostat. En un an, tous les Etats membres de l’Union européenne ont vu le chômage augmenter. Pour l’office statistique européen, les plus faibles hausses ont été observées en Allemagne au Luxembourg et en Belgique, tandis que les pays Baltes ont enregistré les plus mauvaises performances en matière de taux de chômage. Pour la France, le taux de chômage est passé de 8,7 % en janvier 2009 à 10,1 % un an plus tard.

Christophe Bys

Le communiqué d’eurostat
Les informations de l’Insee
 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte