La sidérurgie chinoise ne faiblit pas

Alors que la production d'acier s'effondre - la production allemande a chuté de moitié en mars par rapport à 2008 -, la Chine aura produit plus de la moitié de l'acier mondial en mars.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La sidérurgie chinoise ne faiblit pas
La sidérurgie chinoise a poursuivi son redressement en mars avec une production de 45,1 millions de tonnes (Mt), soit 1,45 Mt par jour, estime le Bureau national de la statistique. Malgré des prix en baisse le rythme de production annuel s'est maintenu à 530 Mt, enregistrant une légère baisse de 0,3% par rapport à mars 2008. La production chinoise, qui avait établi un nouveau record à 500 Mt en 2008, est attendue en repli en 2009 autour de 480 Mt. Pour l'ensemble du 1e trimestre la production chinoise atteint 127,4 Mt, en hausse de 1,4% par rapport à l'année précédente. Soutenue par les investissements de l'Etat dans les infrastructures la production industrielle a progressé de 8,3% en mars alors que les ventes d'automobiles ont établi un nouveau record.

« La production de mars désavantage les aciéristes chinois dans leurs négociations sur le minerai de fer, et démontre que les réductions de production, demandées par le gouvernement et les associations professionnelles pour stabiliser les prix de l'acier, n'ont eu que peu d'effet », constate Henri Liu de Macquarie Bank.

La hausse de leur production n'empêche pas les grands et les moyens aciéristes chinois d'afficher des résultats négatifs. Leurs pertes ont toutefois nettement diminué tombant à 220 millions de dollars pour janvier et février 2009 contre 3,35 milliards il y a un an. Le chiffre pour mars n'est pas encore connu mais il devrait être plus élevé que le mois précédent, avec pas moins d'un tiers des aciéristes en plus dans le rouge, estime la China Iron and Steel Association. Concurrencés par les aciéristes de la CEI, et même de la Corée, les exportateurs chinois de coils laminés à chaud perdent leurs marchés à l'exportation. De fait, si les sidérurgistes chinois ont exporté prés de 10% de leur production au cours des dernières années, ce ratio est tombé à 3,6% au 1e trimestre 2009.

Daniel Krajka
0 Commentaire

La sidérurgie chinoise ne faiblit pas

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS