La semaine de l’économie du 16 au 20 janvier 2012

Partager

Les impayés s’envolent partout en Europe

La crise de la dette et la baisse de l’activité rattrapent les entreprises européennes. Les impayés ont progressé de 28 % en 2011 dans la zone euro selon l’assureur-crédit Coface. C’est dans le sud de l’Europe que la solvabilité des entreprises s’est le plus dégradé. En Espagne, les incidents de paiement ont augmenté de 49 % sur 2011. En Italie, le nombre de factures impayées a flambé de 52 %. Conséquence : la note des deux pays, qui mesure le risque commercial, a été dégradée d’un cran par l’assureur-crédit de A3 négatif à A4, une note jugée plus risquée que celles des entreprises chinoises ou brésiliennes. « La récession, qui risque de revenir dans ces deux pays en 2012 risque d’entretenir ce problème de paiement. Surtout que les entreprises de ces pays traversent des difficultés structurelles importantes, notamment un manque d’innovations», souligne Yves Zlotowski, le chef économiste de la Coface. La France et l’Allemagne conservent eux leur note A2 pour la Coface. Dans ces deux pays, les impayés progressent pourtant, en hausse de 29 % en France et de 24 % en Allemagne. « Tant qu’il n’y a pas de résolution de la crise au niveau européen, le risque entreprises se dégradera partout », anticipe Yves Zlotowski.

La simplification administrative poursuit sa marche

Prudents certes mais pas déprimés. Interrogés par Oséo, les patrons de PME ont bien résisté en 2011 et ne s’attendent qu’à un petit fléchissement de l’activité en 2012. C’est dans l’industrie que les PME affichent les meilleures perspectives.

En 2011, l’activité des PME du secteur manufacturier a cru de 7,5 %. Pour 2012, les patrons anticipant une hausse de leur activité restent plus nombreux que ceux anticipant une baisse, selon les calculs d’Oséo. Même si les PME prévoient de ralentir leurs embauches en 2012, c’est dans l’industrie que la prévision est la plus élevée (le solde entre les réponses négatives et positives est de +12 points). Enfin, les PMI anticipent de maintenir leurs investissements. En 2011, 62% des PME dans l’industrie ont investi et 66% prévoient de le faire en 2012. Les montants en jeu devraient toutefois être plus faibles. Mais si elles maintiennent leurs plans d’investissement, c’est que l’accès au financement reste aisé. Dans son sondage, Oséo ne relève pas de dégradation de l’accès au crédit de trésorerie des petites entreprises. Seules 20 % signalent des difficultés à se financer, un chiffre stable. En revanche, la rentabilité des PME s’est redressée, particulièrement dans l’industrie. Les patrons de PME s’attendent à une nouvelle hausse de leur rentabilité dans ce secteur l’an prochain. La crise pour eux semble n’est pas encore là !

Une Banque de l’industrie d’ici la fin du mois

A l’occasion du sommet social du 18 janvier dernier, Nicolas Sarkozy a annoncé son intention de créer une Banque de l’industrie pour soutenir les entreprises industrielles en quasi fonds propres. Cet organisme qui interviendrait sous forme de prêts participatifs en collaboration avec des banques privées, pourrait gérer des volumes de prêts de l’ordre d’un milliard d’euros. Une formule qui ressemble beaucoup aux contrats de développement participatif, lancés par Oseo lors de la crise de 2008. Une initiative qui a rapidement rencontré son public. La banque des PME, spécialisée dans les entreprises innovantes, a distribué pour près de deux milliards d’euros de ces prêts participatifs. La nouvelle annonce du gouvernement permettrait donc, dans les faits, d’étendre ce dispositif aux PMI en le concentrant sur l’industrie.

L’idée n’est toutefois pas complètement nouvelle. Elle avait déjà été évoquée lors des Etats généraux de l’industrie en 2010, alors que Christian Estrosi était le ministre de l’Industrie. Le moment de sa réapparition n’est pas non plus anodin. Elle permet de couper l’herbe sous le pied de François Hollande, le candidat socialiste, qui propose de créer une banque publique d’investissement, dont l’objet serait très proche de celui de la banque de l’industrie.


Solène Davesne et Arnaud Dumas

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS