Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

La seconde vie d’Alpine Aluminium

Louise Rozès Moscovenko ,

Publié le

A Annecy, Alpine Aluminium joue les Phénix. L’usine de laminage spécialisée dans la transformation de l’aluminium, qui appartenait initialement au groupe Pechiney, affiche en 2017 un chiffre d’affaires de 30 millions d’euros, après avoir périclité pendant près de dix ans. Histoire d'une scop qui investit, embauche et croît.

La seconde vie d’Alpine Aluminium
Grégoire Hamel, anciennement responsable commercial d’Alpine Aluminium, devenu PDG de la Scop.
© Alpine Aluminium

Après maintes péripéties, l’entreprise Alpine Aluminium a fini par reprendre des forces. Une croissance de 15% et un carnet de commandes en hausse redonnent espoir aux salariés repreneurs de l’usine  de laminage d’Annecy (Haute-Savoie). Spécialisé dans la transformation de l’aluminium, principalement pour le bâtiment et le culinaire, le site appartenait jusqu’en 2006 au groupe Pechiney, fleuron français de l’aluminium, acheté en 2003 par le canadien Alcan, lui-même absorbé en 2007 par l’anglo-australien Rio Tinto avant d’être partagé en 2010 entre l’Etat français via le Fonds stratégique d’investissement, Rio Tinto et le fonds américain Apollo, devenu majoritaire. Et l’usine annécienne dans tout ça ? Après avoir été intégrée à la branche d’Alcan Novalis, elle avait changé de main en 2006, rachetée par le fonds américain AIAC. Celui-ci n’avait pas porté grand intérêt au site, qui comptait à l’époque 240 employés. Aucun investissement n’y a été réalisé pendant 8 ans, jusqu’à son dépôt de bilan fin 2014.

Une Scop qui investit et embauche

Les salariés décident alors de reprendre l’usine, avec l’aide de l’Union régionale des Scop (Sociétés coopératives et participatives, dont les salariés sont les associés majoritaires), et mettent la main à la pâte avec la négociation d’un nouveau pacte social, dans le cadre duquel ils acceptent entre autres de diminuer leur nombre de RTT. L’Etat participe également à la reprise, avec en 2015 un prêt de 1,5 million d’euros issu du Programme d’investissement d’avenir, puis en 2017, avec  500 000 euros d’Aide à la réindustrialisation. La région Auvergne-Rhône-Alpes octroie de son côté une subvention de 90 000 euros. L’entreprise prévoit par ailleurs un plan d’investissement d’1 M€ par an afin de remettre à niveau l’usine. "Nous avons par exemple réinvesti 500 000 euros pour la ligne de laquage, qui a été rénovée", explique Grégoire Hamel, PDG d’Alpine Aluminium, anciennement responsable commercial de l’usine. Et ça marche.

Suite à cette reprise, la croissance annuelle de l’entreprise s’élève en moyenne à 15 %. L’usine affichait une production de 9 100 tonnes en 2017  et  un chiffre d’affaires de 30 M€. Le carnet de commande de 2018 est également en hausse, à 10 400 tonnes, avec un CA prévisionnel de 33 M€. Le nombre de salariés a augmenté en regard, passant de 65 en juillet 2015 à 95 aujourd’hui. Si 56% du total des ventes ont été réalisés à l’exportation l’année dernière, l’entreprise souhaite désormais développer un nouveau marché, celui de la vente aux artisans locaux. Autre nouveauté, un site internet flambant neuf vient d’être mis en ligne. C’est symbolique : voilà dix ans que l’ancien était en friche.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle