La SEB-Cerf au cœur de l’affaire E.coli

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La SEB-Cerf au cœur de l’affaire E.coli

Ce sont bien des ateliers de production bragards du spécialiste de la viande surgelée SEB-Cerf (Haute-Marne) que sortaient les steaks hachés incriminés dans l’intoxication alimentaire dont ont été victimes sept enfants originaires du nord de la France. Des steaks hachés de la marque Steak Country, vendus par les magasins Lidl. La direction de l’usine de Saint-Dizier, en tout cas, s’en défend et insiste sur le fait que les lots en question, en provenance d'Allemagne et des Pays-Bas, avaient été soigneusement contrôlés selon des critères sanitaires très stricts et déclarés « propres à la consommation. » « Nos steaks sont sûrs. On a fait notre travail, proprement, comme on devait le faire », a martelé Guy Lamorlette, le gérant de SEB-Cerf sur Europe 1.

Si l’Agence régionale de la Santé (ARS) du Nord-Pas-de-Calais assure que cette infection à la bactérie E.coli ne présente aucun lien avec l’épidémie récemment survenue en Allemagne, des analyses sont en cours pour tâcher d’isoler le lot de viandes infectées. Les steaks suspects ont été retirés des rayons, ou rappelés par le distributeur. La production de l’usine visée, qui emploie 180 personnes, n’a pas pour autant été suspendue.
Reste à savoir à quel stade de la chaîne, la viande a été contaminée... Lors de l’élevage des bêtes en Allemagne ou aux Pays-Bas, ces bactéries étant présentes dans le tube digestif des bovins ? Lors de son transport ? De sa distribution ? Hier, l'enseigne Lidl a souhaité réaffirmer sa confiance en la SEB-Cerf, le numéro 3 français de la viande hachée surgelée créé en 1966, qui transforme 10 000 tonnes de viande par jour, et approvisionne près des trois-quarts des magasins du discounter.
Laura Heulard

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS