La Russie donne 24 heures à Google pour supprimer les contenus interdits

MOSCOU (Reuters) - Le service russe de supervision des communications, Roskomnadzor, a donné à Google 24 heures pour supprimer ce qu'il appelle du contenu interdit, sous peine de se voir infliger une amende, et déclaré que Moscou pourrait éventuellement ralentir le trafic du moteur de recherche dans le pays.
La Russie donne 24 heures à Google pour supprimer les contenus interdits
Le service russe de supervision des communications, Roskomnadzor, a donné à Google 24 heures pour supprimer ce qu'il appelle du contenu interdit, sous peine de se voir infliger une amende, et déclaré que Moscou pourrait éventuellement ralentir le trafic du moteur de recherche dans le pays. /Photo d'archives/REUTERS/Mike Blake

La Russie a déjà imposé un ralentissement au réseau social américain Twitter pour ne pas avoir supprimé des contenus interdits, dans le cadre d'une initiative de Moscou visant à contrôler les géants technologiques occidentaux et à renforcer ce qu'elle appelle sa "souveraineté" sur Internet.

Selon le service de supervision, plus de 26.000 demandes de retrait d'informations illégales ont été envoyées à Google, notamment des vidéos contenant des informations sur la drogue ou la violence et des documents provenant d'organisations dites extrémistes.

Google sera sanctionné par une amende comprise entre 800.000 roubles et 4 millions de roubles (entre 8.916,95 euros et 44.584,76 euros) s'il ne limite pas l'accès aux informations interdites, a déclaré Roskomnadzor.

Une récidive serait passible d'une amende pouvant aller jusqu'à 10% du chiffre d'affaires annuel total de l'entreprise, a-t-il ajouté.

Google Russie n'a pas répondu à une demande de commentaire concernant le délai fixé par le service de supervision.

Roskomnadzor a également accusé Google de censure pour la restriction présumée de l'accès de YouTube aux médias russes, y compris RT et Sputnik.

"Cette censure des médias russes et le soutien ciblé à des activités de protestation illégales témoignent effectivement de la coloration politique des activités de Google en Russie", a déclaré Roskomnadzor.

La semaine dernière, la branche russe de Google a fait appel de la décision d'un tribunal moscovite l'obligeant à débloquer le compte YouTube d'une chaîne d'information chrétienne orthodoxe appartenant à un homme d'affaires russe visé par des sanctions financières américaines et européennes.

Des documents judiciaires ont également révélé lundi que Google poursuivait Roskomnadzor pour lui avoir demandé de retirer des contenus interdits.

La procédure contre Google porte sur 12 liens YouTube vers des "contenus illicites" encourageant les mineurs à participer à des manifestations non autorisées en janvier, a précisé Roskomadzor, lorsque les Russes sont descendus dans la rue pour soutenir l'opposant au Kremlin Alexeï Navalny.

Navalny et ses alliés ont largement utilisé YouTube pour diffuser des allégations de corruption à l'encontre de hauts fonctionnaires russes et pour organiser leurs activités d'opposition.

Sa chaîne YouTube compte près de 6,5 millions d'abonnés.

Selon des documents du tribunal d'arbitrage de Moscou, Google a engagé sa poursuite le 23 avril, mais celle-ci n'a été acceptée que le 11 mai, après que certains problèmes administratifs ont été réglés. Une audience est fixée au 14 juillet.

Google Russie n'a pas fait de commentaire sur cette poursuite.

(Vladimir Soldatkin et Alexander Marrow, version française Dagmarah Mackos, édité par Gwénaëlle Barzic)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 29/08/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

94 - Orly

Mission d'assistance à maîtrise d'ouvrage pour la passation et le suivi de certains marchés

DATE DE REPONSE 10/07/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS