Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

La Russie détaille son plan de soutien à l'industrie aéronautique

Sylvain Arnulf ,

Publié le

En ouverture du salon aéronautique MAKS, le Premier ministre Dmitri Medvedev a présenté la stratégie de l'Etat russe en direction de son industrie aéronautique civile en grandes difficultés.

La Russie détaille son plan de soutien à l'industrie aéronautique © Wikipedia - C.C.

Faire décoller l'aviation civile russe : c'est l'ambition de Dmitri Medvedev, Premier ministre russe, exprimée à l'ouverture du salon international MAKS, en banlieue de Moscou. Le secteur a réalisé un chiffre d'affaire de 1000 milliards de roubles en 2012 (22,6 milliards d'euros). Des résultats qui ne satisfont pas le gouvernement russe, qui a injecté plus de deux milliards d'euros dans la filière l'an passé et va se retirer du capital d'EADS pour mieux se concentrer sur ses constructeurs nationaux.

Programme de commandes publiques

Pour inverser la tendance, et soutenir les champions russes à la peine (notamment Sukhoï Aviation Civile, endetté et boudé par les clients), le Premier ministre a dévoilé plusieurs mesures : un plan de commandes publiques jusqu'en 2025 (pour donner de la visibilité aux acteurs de la filière) et le développement de produits financiers modernes pour faciliter les ventes d'appareils, en dépit des forts taux d'intérêt pratiqués dans le pays. "Il est important de garantir à nos avionneurs une demande constante et solide financièrement, pour les aider à atteindre le plus vite possible les volumes de production indispensables, aussi bien pour la rentabilité des projets en cours que pour créer les réserves pour la mise au point de nouveaux produits" a-t-il déclaré.

plusieurs contrats pour Le superjet-100

Symbole d'une filière aéronautique russe en difficultés, le Sukhoi Superjet-100 peine à séduire des clients depuis son lancement en 2011. Plusieurs commandes ont été annoncées en ouverture du MAKS, provenant notamment du loueur VEB, qui dépend de la banque du même nom… qui n'est autre que le bras armé financier de l'Etat russe. Un exemple du type d'aides directes que la Russie compte apporter à ses entreprises.

Un autre contrat a été signé ce 28 août : il porte sur le "financement et la location" de cinq Superjet-100 au loueur lituanien AviaAM.

Sylvain Arnulf

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle