Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

La rupture de digue de Samarco est due à de multiples erreurs d'exploitation

Myrtille Delamarche

Publié le

Le panel désigné par Vale et BHP pour enquêter sur les causes du désastre de Samarco vient de publier son rapport. Les conclusions, bien qu’assorties de nombreuses précautions, dépeignent clairement une accumulation d'erreurs lors de la modification des bassins de rétention des résidus miniers. La coulée de boue survenue en 2015 avait occasionné la plus grande catastrophe environnementale du Brésil et provoqué la mort de 19 personnes.

La rupture de digue de Samarco est due à de multiples erreurs d'exploitation © THE FUNDÃO TAILINGS DAM INVESTIGATION

La coulée de boue qui a suivi la rupture du barrage de la mine de fer de Samarco au Brésil en novembre 2015 est due à de multiples défauts de conception des bassins de rétention des résidus miniers, affirment les experts mandatés par Vale et BHP pour enquêter sur ce désastre écologique. Copropriétaires de la mine brésilienne, le groupe minier anglo-australien BHP Billiton et le brésilien Vale avaient désigné un panel d’experts présidé par l’ingénieur canadien en géo-technologie Norbert Morgenstern, panel qui vient de rendre un rapport très détaillé sur les causes de l’accident (accessible sur inscription sur son site).

Tout en prévenant que les conclusions du rapport n’avaient pas pour objectif de pointer une quelconque responsabilité ou de sous-entendre que le désastre aurait pu être évité, les membres du panel décrivent une série d’erreurs passées qui ont abouti à l’effondrement du bassin de rétention et à la coulée de boue.

Des bassins saturés

La principale cause du désastre de Samarco est la non-étanchéité entre le bassin de rétention des boues et celui des stériles secs, qui a provoqué la liquéfaction des résidus. En raison des modifications successives de la structure de rétention, les boues se sont infiltrées dans les résidus secs. La saturation des bassins a provoqué une forte pression sur les couches basses des stériles, provoquant la rupture de la digue qui les empêchait de se déverser en aval de la mine.

L’explication du désastre est résumée dans une vidéo (en anglais) sur le site du panel.

Bien conçus à l’origine, les bassins de rétention ont été modifiés à plusieurs reprises entre 2009 et 2015 afin d’augmenter leur capacité de stockage. Ce sont ces modifications mal contrôlées qui ont, selon les experts, provoqué l’effondrement de la digue du bassin de Fundao le 5 novembre 2015. Un drainage rigoureux du bassin aurait permis d’éviter la catastrophe.

Myrtille Delamarche

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle