La rupture de digue de Samarco est due à de multiples erreurs d'exploitation

Le panel désigné par Vale et BHP pour enquêter sur les causes du désastre de Samarco vient de publier son rapport. Les conclusions, bien qu’assorties de nombreuses précautions, dépeignent clairement une accumulation d'erreurs lors de la modification des bassins de rétention des résidus miniers. La coulée de boue survenue en 2015 avait occasionné la plus grande catastrophe environnementale du Brésil et provoqué la mort de 19 personnes.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La rupture de digue de Samarco est due à de multiples erreurs d'exploitation

La coulée de boue qui a suivi la rupture du barrage de la mine de fer de Samarco au Brésil en novembre 2015 est due à de multiples défauts de conception des bassins de rétention des résidus miniers, affirment les experts mandatés par Vale et BHP pour enquêter sur ce désastre écologique. Copropriétaires de la mine brésilienne, le groupe minier anglo-australien BHP Billiton et le brésilien Vale avaient désigné un panel d’experts présidé par l’ingénieur canadien en géo-technologie Norbert Morgenstern, panel qui vient de rendre un rapport très détaillé sur les causes de l’accident (accessible sur inscription sur son site).

Tout en prévenant que les conclusions du rapport n’avaient pas pour objectif de pointer une quelconque responsabilité ou de sous-entendre que le désastre aurait pu être évité, les membres du panel décrivent une série d’erreurs passées qui ont abouti à l’effondrement du bassin de rétention et à la coulée de boue.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Des bassins saturés

La principale cause du désastre de Samarco est la non-étanchéité entre le bassin de rétention des boues et celui des stériles secs, qui a provoqué la liquéfaction des résidus. En raison des modifications successives de la structure de rétention, les boues se sont infiltrées dans les résidus secs. La saturation des bassins a provoqué une forte pression sur les couches basses des stériles, provoquant la rupture de la digue qui les empêchait de se déverser en aval de la mine.

L’explication du désastre est résumée dans une vidéo (en anglais) sur le site du panel.

Bien conçus à l’origine, les bassins de rétention ont été modifiés à plusieurs reprises entre 2009 et 2015 afin d’augmenter leur capacité de stockage. Ce sont ces modifications mal contrôlées qui ont, selon les experts, provoqué l’effondrement de la digue du bassin de Fundao le 5 novembre 2015. Un drainage rigoureux du bassin aurait permis d’éviter la catastrophe.

Myrtille Delamarche

Partager

NEWSLETTER Matières Premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS