Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

La ruée vers le lithium

Myrtille Delamarche , , , ,

Publié le

Avant même l’engouement pour la Tesla Model 3, Goldman Sachs prévoyait un triplement du marché du lithium d’ici à 2025.

Les entreprises citées

Avec pas moins de 400 000 précommandes, le démarrage en trombe de la Model 3 de Tesla a renforcé la criticité du lithium. La Gigafactory, cette usine géante dans le Nevada qui doit produire 500 000 batteries Tesla par an, consommerait à compter de 2017 entre 22 000 et 26 000 tonnes d’hydroxyde de lithium par an, sachant que 50 000 tonnes ont été produites dans le monde en 2014, selon les estimations de Benchmark Mineral Intelligence.

Des mines en Europe

En attendant le recyclage systématique des batteries Li ion, il va falloir extraire du lithium. Beaucoup de lithium. Si l’Amérique latine est au cœur de toutes les attentions, il est une terra incognita minière où les projets sont plus discrets : l’Europe. Outre le Portugal (sixième producteur mondial avec 300 tonnes), plusieurs pays sont concernés. La Serbie, avec des réserves d’un million de tonnes, a séduit Rio Tinto, qui y a investi 70 millions de dollars dans l’espoir de répondre à 10% de la demande actuelle. L’Autriche et ses 130 000 tonnes de ressources intéressent European Lithium, qui y développe le gisement de Wolfsberg. En Finlande, Keliber a finalisé son étude de faisabilité économique et prévoit une production annuelle de 6000 à 9000 tonnes de carbonate, soit 1000 à 1500 tonnes de lithium. Et en France ? À Échassières, en Auvergne, Imerys en extrait un peu en coproduit du kaolin. Et deux gisements de 30 000 tonnes, identifiés en Bretagne (Tréguennec) et en Alsace (Soultz-sous-Forêts et Cronenbourg), deviendront rentables si les prix continuent de monter.

Le prix du lithium, non coté sur les Bourses de matières premières, se fixe de gré à gré en fonction de la pureté du dérivé (chlorure, hydroxyde, carbonate). Le prix moyen du carbonate (18,79 % de lithium) a bondi pour retrouver son niveau de 2009, à près de 7 000 dollars la tonne. L’hydroxyde (28,98 % de lithium) bénéficie d’une prime d’environ 20 %. Le métal pur est introuvable dans la nature en raison de sa forte réactivité à l’air et à l’eau.

Myrtille Delamarche

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle