"La Rolls-Royce Dawn a son propre caractère"

Giles Taylor, directeur du design du constructeur de limousines de luxe Rolls-Royce, aujourd'hui propriété de BMW, présente sa dernière création, la Dawn, une décapotable basée sur le coupé Wraith, dévoilée au Salon de Francfort.

Partager

L'Usine Nouvelle : Pourquoi appeler cette nouvelle Rolls-Royce "Dawn" ?

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Giles Taylor : Le patronyme "Dawn" porte une référence historique, à un modèle de 1952, une magnifique décapotable, baptisée "Silver Dawn". Seuls 28 exemplaires avaient été produits, mais si nous devions choisir dans l’histoire la plus belle découvrable, ce serait une de ces 28 Silver Dawn initiales. Ce cabriolet offre la dimension romantique de l’automobile que nous voulions réinterpréter sur cette nouvelle voiture. Ce n’est pas une Wraith (le modèle précédent - NDLR) décapotable, c’est un modèle avec son vrai caractère, nous voulions un nom qui lui corresponde.

Comment dessinez-vous une nouvelle Rolls ?

Tout débute avec l’appréciation fondamentale des proportions, grâce à une fine connaissance de l’architecture technique de la voiture. Par nature, une Rolls-Royce offre un avant assez court et une partie arrière beaucoup plus longue. Mais la question fondamentale est celle de l’harmonie de ses volumes. Mon rôle est de trouver les meilleures proportions pour chaque nouveau modèle. C’est le point de départ. Ensuite, nous travaillons les surfaces et se dessinent alors trois ou quatre lignes majeures du caractère de la voiture. Nous voyons ainsi comment la voiture se tient. Enfin, arrivent les détails, par exemple les feux, la position des éléments brillants dans la calandre.

Quelles sont les principales innovations design introduites avec la Dawn ?

Ce sont plus des évolutions. Je suis particulièrement fier du travail des surfaces, en particulier du bois qui couvre, dans un esprit bateau, l’arrière de la découvrable, quand elle est décapotée. L’émotion était au cœur de notre approche.

Pourquoi un client fortuné choisirait plutôt une Rolls-Royce qu’une Tesla ?

Rolls-Royce a une longue tradition du fait-main, surtout dans l’habitacle : les découpes, les formes, le travail du cuir ou dans des matériaux plus couture, comme des modèles sur-mesure avec de la soie. Ce travail des matériaux fait la différence, non pas parce que Tesla ne les offre pas, mais parce que nos clients aiment les matériaux rares et de grande qualité. Quand un client demande de la connectivité, pouvoir brancher son iPad, un écran, c’est possible, nous vivons avec cette ère digitale. Mais notre recette repose sur le travail à la main de beaux matériaux. La Dawn leur propose d’apprécier chaque moment.

Vous travaillez aussi sur un projet de SUV Rolls-Royce. Comment conçoit-on un tel modèle en conservant l'esprit Rolls ?

Cela prend du temps de parvenir à la bonne voiture pour ce segment. Les prémices sont bons, nous avons une nouvelle architecture, unique, qui m’offrent d’un point de vue design, de belles opportunités pour travailler les proportions. Mais nous ne voulons pas nous dépêcher, nous ne cherchons pas les volumes de vente. Je n'emploierais pas le terme SUV pour ce véhicule, car les dimensions Sport et Utility ne vont pas avec Rolls-Royce, plutôt celui de modèle surélevé. Ce genre de véhicule se rattache à l’histoire de Rolls-Royce, par exemple avec des modèles fonctionnels, utilisés pour la chasse.

Quels clients souhaitez-vous attirer avec la Dawn ?

Avec le positionnement prix et le prestige de ce modèle, nous accueillerons des clients plus jeunes tout en continuant de séduire nos clients habituels. La moyenne d’âge de nos acheteurs est aujourd’hui de 45 ans. Je suis ravi que le design de la Dawn attire cette jeune clientèle cosmopolite.

Avez-vous déjà des commandes ?

Oui, mais je ne peux vous dire combien. Une chose est sûre : le premier client sera livré en avril prochain.

Propos recueillis par Pauline Ducamp

Partager

NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS