Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

La robotisation a bien un impact négatif sur l'emploi

,

Publié le

La robotisation a bien un impact négatif sur l'emploi
Une étude d’économistes américains prévoit une destruction d’emplois liée à la robotisation accrue dans les années à venir.

Pour la première fois, des chercheurs se sont penchés sur l’impact passé de la robotisation sur l’emploi, et non sur ses conséquences à venir. Selon deux économistes du MIT et de l’université de Boston, entre 1990 et 2007, un robot a été introduit pour 1 000 salariés aux États-Unis (1,6 en Europe de l’Ouest), entraînant la disparition de 5,6 emplois par robot. Principalement touchés : les ouvriers des industries manufacturières et les salariés les moins diplômés. Au total, entre 360 000 et 670 000 emplois auraient été supprimés, ce qui reste limité. Mais les chercheurs mettent en garde. Vu la forte croissance annoncée de la robotisation, l’impact sur l’emploi devrait être plus important à l’avenir. Plus révolutionnaire, les auteurs réfutent l’idée très répandue de destruction créatrice. Selon eux, la robotisation n’a pas entraîné de création massive d’emplois qualifiés, sauf dans la finance, dans le secteur public et dans les industries non robotisées. Une alerte pour l’économie américaine, alors que le ministre des Finances américain a récemment déclaré que l’intelligence artificielle ne serait un sujet que dans cinquante ou cent ans… 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus