La reprise de Translohr par Alstom et le FSI "en bonne voie"

Elle doit aboutir avant une audience au tribunal programmée lundi matin.

Partager

La reprise de Translohr par Alstom et le FSI
Usine Lohr

Rien n'est fait, mais "ça va dans le bon sens". Joint vendredi à 16 heures 30, le porte-parole du groupe alsacien Lohr Industrie, à Duppigheim (Bas-Rhin), n'a pu que confirmer que les négociations portant sur la reprise de la filiale Translohr par le duo Alstom-FSI étaient "en bonne voie".

ÉVÈNEMENT
ÉVÈNEMENT

Quand aboutiront-elles ? "Peut-être aujourd'hui, peut-être demain..." En interne, les mêmes bribes d'information ont été diffusées dans la matinée aux représentants du personnel.

Il faudra en tout cas que la situation se décante d'ici lundi matin. C'est en effet à ce moment que la chambre commerciale du tribunal de grande instance de Strasbourg rendra son délibéré après que Lohr Industrie s'est déclaré en cessation de paiement lundi dernier.

En cas d'échec des discussions, le groupe de 940 salariés serait à coup sûr placé en redressement judiciaire. Des sources syndicales indiquent que l'endettement total de Lohr Industrie serait de 94 ou de 99 millions d'euros, dont 50 millions d'euros exigibles immédiatement.

La filiale Translohr, qu'Alstom et le FSI envisagent d'acquérir, compte 200 salariés. Elle développe et produit des tramways sur pneus. En avril, un prix d'achat de 60 millions d'euros pour 85 % du capital était annoncé.

Aujourd'hui, cela serait plutôt de l'ordre de 35 millions d'euros pour 100 % du capital. La faute à la santé de l'entreprise, selon les acheteurs potentiels. Les discussions porteraient également sur une partie des actifs de Lohr Immobilier, la filiale du groupe qui détient les bâtiments et la piste d'essais de Duppigheim, sur laquelle sont testés les tramways. Selon une source proche du dossier citée par l'AFP, le projet demande aussi "un petit effort de la part d'un client important, la RATP, mais c'est complexe pour elle".

Jeudi, les salariés ont manifesté entre Duppigheim et Strasbourg. Reçue par le préfet, une délégation a plaidé pour "le déblocage du contrat Modalohr", une commande attendue de longue date pour des wagons de ferroutage. Cela donnerait de l'air au fabricant alsacien de systèmes de transports, dont la principale activité, la construction de remorques portes-voitures, est toujours en panne à cause de la crise.

Thomas Calinon (Alsace)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Paris - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    LOHR INDUSTRIE
ARTICLES LES PLUS LUS