Quotidien des Usines

La reprise de Sealynx par GMD validée

Elodie Vallerey , , , ,

Publié le

L'équipementier automobile Sealynx, déjà repris en 2011 par le groupe indien Ruia, était en redressement judiciaire depuis avril 2012.

La reprise de Sealynx par GMD validée © D.R.

Feu vert du tribunal de commerce de Nanterre pour la reprise de Sealynx. Selon un jugement rendu public le 15 mars, l'industriel stéphanois GMD est autorisé à racheter le fabricant de joints d'étanchéité pour l'automobile, rapporte l'AFP. 

Selon la décision, l'offre prévoit le maintien de "la totalité des employés permanents repris sur le site de Transières (à Charleval, dans l'Eure) jusqu'à fin 2015", soit 496 salariés.

Si le chiffre de 10 000 euros est avancé concernant l'offre de reprise, GMD devrait s'engager à "réaliser des investissements" à hauteur de 33 millions d'euros sur 3 ans.

Après plus de six ans de redressement judiciaire, d'offres incertaines et de reprises ratées, Sealynx a trouvé un repreneur. Ses filiales de Tanger au Maroc, qui emploie 200 salariés, et de Pitesti en Roumanie seront également rachetées par GMD.

Pour rendre pérenne la reprise de Sealynx, le groupe grenoblois a signé un accord de long terme avec Renault, son principal client.

Elodie Vallerey

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte