La reprise de GM&S quasi assurée, selon Le Maire

PARIS (Reuters) - Le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire a annoncé mercredi avoir obtenu du constructeur automobile PSA les assurances de financement nécessaires pour assurer la pérennité de l'équipementier GM&S Industry.
Partager
La reprise de GM&S quasi assurée, selon Le Maire
Le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire a annoncé mercredi avoir obtenu du constructeur automobile PSA les assurances de financement nécessaires pour assurer la pérennité de l'équipementier GM&S Industry. /Photo prise le 19 juillet 2017/REUTERS/Gonzalo Fuentes

"Nous avons la possibilité d'avoir une reprise sérieuse du site, qui garantit l'emploi, qui garantit l'activité pour plusieurs années", a-t-il dit Bruno à des journalistes lors d'une visite à La Souterraine, dans la Creuse.

Il a expliqué avoir réuni les 15 millions d'euros réclamés par le repreneur, GMD, pour moderniser l'usine. L'Etat et Renault s'étaient engagés à fournir chacun 5 millions d'euros, seul PSA refusant d'abonder ce fonds.

PSA a confirmé mercredi avoir consenti à augmenter ses commandes à moyen terme, les amenant ainsi de 36 à 50 millions d'euros sur cinq ans, ce qui suffirait à satisfaire GMD.

Le groupe automobile maintient également des investissements spécifiques en outillage sans toutefois en préciser le montant. Ces investissements, qui resteront sa propriété, s'élevaient à quatre millions d'euros lors des précédentes communications.

Le constructeur s'est dit mercredi "heureux de constater que les conditions semblent réunies pour que ce dossier progresse, permettant de retrouver des perspectives d’avenir pour GM&S, qui doit rétablir sa compétitivité".

Le tribunal de commerce de Poitiers a prolongé mercredi la période d'activité de l'équipementier jusqu'à lundi, pour laisser le temps aux parties prenantes au dossier de finaliser une offre ferme.

Le groupe GMD a proposé de reprendre 120 salariés sur les 277 que compte l'usine de La Souterraine, dans la Creuse. Il avait toutefois accompagné son offre de conditions suspensives comme la conclusion d'un bail sur les bâtiments hébergeant GM&S et l'obtention du financement pour la modernisation de l'usine.

PAS TOUT A FAIT RÉGLÉ

La question du bail ne serait pas encore réglée, selon le ministère de l'Economie, mais en bonne voie de l'être.

Les salariés de l'équipementier espèrent, quant à eux, que le tribunal repoussera encore sa décision à la fin du mois d'août pour se laisser le temps de négocier de meilleures conditions de départ. Ils réclament des indemnités supra-légales que les constructeurs et le repreneur refusent de financer.

"La plupart des salariés ont plus de 50 ans. Ils ne trouveront pas facilement du travail. On ne veut pas partir sans rien", avait déclaré la veille, Patrick Brun, délégué syndical CGT de l'usine.

Bruno Le Maire a précisé lors de sa visite qu'il ne laisserait "tomber personne".

"Le deuxième engagement que je suis venu prendre ici, c'est que nous allions accompagner chaque salarié, pour lui trouver une formation, pour l'aider à se reconvertir", a-t-il dit.

L'Etat s'est déjà engagé à financer la totalité des salaires jusqu'à la fin août, "quelle que soit l'issue des discussions et la décision du tribunal de commerce de Poitiers".

L'accompagnement et la formation pour les salariés exclus de l'offre de reprise représentent en moyenne 8.000 euros par personne.

Le tribunal a, par ailleurs, demandé aux salariés de lever le blocage du site de Renault à Fouchères, dans l'Yonne, pour entériner la reprise. Ces derniers empêchent l'entrée et la sortie des camions sur le site depuis mardi, comme ils l'avaient fait pour l'usine de PSA à Sept-Fons, dans l'Allier.

(Caroline Pailliez et Myriam Rivet, édité par Yves Clarisse)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ORANO

Data Steward F/H

ORANO - 22/01/2023 - CDI - Châtillon

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

72 - Le Mans

Maîtrise d'oeuvre pour la rénovation des bâtiments A et F au 185 rue Henri Champion

DATE DE REPONSE 28/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS