La réorganisation industrielle de Latécoère touche aussi son usine de Gimont, dans le Gers

Dans le cadre de sa réorganisation industrielle, l'équipementier aéronautique toulousain Latécoère conforte les activités de production de son site gersois, avec des transferts entre Toulouse et Gimont.

Partager
La réorganisation industrielle de Latécoère touche aussi son usine de Gimont, dans le Gers
Pierre-Yves Mourcet, directeur du site de Gimont de Latécoère, devant un sous-ensemble du Rafale, Tronçon 56, sur la nouvelle chaîne implantée depuis août sur le site de Gimont.

L'heure est aux grandes manœuvres sur le site gersois de Latécoère. Dans le cadre de son plan stratégique "Transformation 2020", l'équipementier aéronautique toulousain a décidé de concentrer sur ce site, basé à Gimont, des activités de production de grandes structures et d'assemblage de sous-ensembles, avec à la clef le transfert de lignes de production initialement implantées à Toulouse.

Rappelons que dans son plan stratégique de réorganisation industrielle, le groupe Latécoère a par ailleurs décidé à la fois la cession de son site historique de la rue Périole à Toulouse et la construction d'une nouvelle usine ultra moderne au nord-ouest de la ville, sur la zone d'activités de Montredon, qui sera entièrement dédiée à la production de pièces élémentaires métalliques de portes et tronçons d'avions.

La nouvelle usine sera livrée au début de l'année 2018, pour un investissement de 25 millions d'euros. En parallèle, une vaste opération immobilière sera conduite par Icade (Caisse des dépôts) sur le site de Périole, dans laquelle est prévue le relogement, en location, du siège de l'équipementier, de ses services administratifs et commerciaux et de certaines équipes supports, avec le maintien à cette adresse d'environ 550 emplois.

Une nouvelle chaîne pour le Rafale

Dans ce jeu de chaises musicales, le site de Gimont voit aussi ses activités renforcées. "L'ambition est de recentrer l'usine gersoise sur la production de grandes pièces de structure et l'assemblage de tronçons et sous-ensembles", souligne Pierre-Yves Mourcet, directeur de l'usine de Gimont. Première concrétisation : le transfert dans le courant du mois d'août d'une chaîne de production de sous-ensembles composites/métalliques - des panneaux latéraux destinés au Rafale - initialement implantée à Toulouse.

Dans la foulée, d'autres productions devraient encore quitter Toulouse pour Gimont, notamment celles des panneaux latéraux du Falcon 7X et du Falcon 8X et de sous-ensembles également destinés à ces deux programmes. Ces transferts devraient s'échelonner jusqu'au début de l'année 2018. "Nous nous préparons depuis plusieurs mois à réceptionner ces nouvelles lignes de production", précise Pierre-Yves Mourcet.

Dans un premier temps, dès le printemps 2017, des activités de stockage et de logistique ont été réinstallées à Colomiers, dans l'agglomération toulousaine, chez un prestataire spécialisé, afin de libérer des surfaces dans les halls de production de Gimont. 750 m² de locaux provisoires ont également été installés durant l'été sur le site gersois, pour accueillir des bureaux et certains services techniques, toujours en vue de gagner de la place dans les ateliers qui abritent déjà cinq grandes lignes de production : la barque, ou partie inférieure de la pointe avant, de l'A380 ; le tronçon 5, ou tronçon arrière, des Falcon 7X et 8X ; une porte de la version cargo du Boeing 777 ; une cloison étanche de la partie basse du Beluga et le "nose fairing", ou pointe avant, de l'A350.

Cette réorganisation se traduit aussi en termes d'emplois. L'effectif du site de Gimont a déjà été porté de 153 à 162 salariés, entre juin 2016 et juillet 2017 et une douzaine d'emplois viendra encore renforcer les équipes gersoises d'ici la fin du 1er trimestre 2018.

Présent sur de nombreux programmes d’avions commerciaux, régionaux ou militaires, le groupe Latécoère emploie globalement 4 338 salariés dans le monde et a réalisé, en 2016, un chiffre d'affaires de 655,2 millions d'euros.

0 Commentaire

La réorganisation industrielle de Latécoère touche aussi son usine de Gimont, dans le Gers

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Aéro et Défense

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Jonconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

LATECOERE

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS