Quotidien des Usines

La relance de la croisance au menu du G8. La DCN va changer de statut. Sony tente de rebondir. La circulaire Dutreil déjà controversée...

, , ,

Publié le

La relance de la croisance au menu du G8. Ce sera la priorité du sommet des pays les plus riches qui va s'ouvrir à Evian, dimanche et qui accueillera en plus une douzaine de dirigeants internationaux, notent vos quotidiens. Dans une interview à La Tribune, Jean-René Fourtou PDG de VU et président de la Chambre de commerce internationale, estime que toutes les conditions sont là pour une reprise mondiale. Mais le sommet sera également l'occasion d'apaiser les tension avec les Etats-Unis. Dans un entretien au Figaro, le président américain déclare être décidé à travailler avec la France et ses dirigeants.

La DCN va changer de statut. Après cinq ans de gestations, l'Etat vient d'autoriser le changement de statut de la Direction des constructions navales, rapporte Les Echos. Le constructeur de navires français restera à capitaux publics, mais deviendra une société de droit privé. Une dotation de 1,2 milliards d'euros sera consentie pour assainir les comptes, mais les chantiers devront aussi réduire les effectifs de 15 à 20 % pour espérer atteindre la rentabilité.

Sony tente de rebondir. Le géant japonais de l'électronique grand public prépare un deuxième plan de restructuration et promet de redevenir une société innovante, indique Les Echos. L'électronicien nippon va encore réduire ses coûts fixes et investir massivement dans les composants afin de poursuivre sa stratégie d'intégration verticale. Il va en outre, nettoyer sa gamme de produits pour ne conserver que ceux à forte marges.

La circulaire Dutreil déjà controversée. L'interprétation du texte, publié au Journal officiel du 25 mai, suscite de nombreuses interrogations, relève le magazine LSA. Des industriels dénoncent la possibilité pour les distributeurs, de créer de nouveaux services de coopération commerciale. Tandis que la distribution accuse la circulaire de diaboliser la négociation inhérente au commerce et réclame plus de liberté.

La location longue durée cherche des relais de croissance. 2002 sonne la fin des années fastes pour les loueurs qui, pour la première fois de leur histoire, n'enregistrent plus une croissance annuelle à deux chiffres, analyse l'Argus de l'assurance. Dans un secteur mature, les petites entreprises et les particuliers, encore sous-équipés, représentent des opportunités de développement qu'ils comptent bien exploiter dans les prochaines années.

Les automobiles françaises investissent l'Europe. Traditionnellement présentes dans les pays du sud, les marques françaises se développent, avec leurs petites voitures, sur les marchés belge, danois et néerlandais, remarque La Tribune. Les progrès en matière de qualité, de sécurité passive et l'offre de moteurs diesels séduisent de nouveaux acheteurs y compris sur le marché allemand.

Les produits ethniques accélèrent. Dans le secteur des cosmétiques notamment, les perspectives semblent prometteuses, révèle La Tribune. Ces produits de beauté font leur entrée dans la distribution sélective et ne sont plus l'apanage de quelques PME. A coté des marques spécialisées, les géants du secteur comme l'Oréal ou Procter & Gamble ont annoncé leur volonté d'investir sur ce marché qui dépasserait 2 milliards d'euros au niveau mondial.

Dider RAGU

Bon week-end, à lundi

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte