Quotidien des Usines

La recherche en microtechnique se regroupe dans le Temis Sciences

, , ,

Publié le

En 2014, les laboratoires de l’institut Femto-St seront regroupés dans Temis Sciences à Besançon (Doubs), au sein du pôle de compétitivité des microtechniques. Les 260 chercheurs travaillent sur les systèmes intelligents intégrés dans la matière et le temps fréquence, deux programmes financés par les investissements d'avenir.

La recherche en microtechnique se regroupe dans le Temis Sciences © Temsis Sciences

En cours de construction par la Région Franche-Comté, Temis Sciences va regrouper en 2014, toutes les équipes de l’Institut Femto-St. Unité mixte de recherche associée au CNRS, ce laboratoire de recherche dans les microtechniques et les nanotechnologies élit domicile au cœur de la zone d'activités de Temis à Besançon qui abrite le pôle de compétitivité des microtechniques.

Un bâtiment de 5 300 mètres carrés accueillera les laboratoires et ateliers des 260 chercheurs et assistants de l'institut Femto-St. Une salle blanche de 850 mètres carrés doublera les capacités actuelles de travaux de microfabrication de la Maison des microtechniques qui abrite un incubateur d'entreprises.

Un financement venu de tous horizons

D'un coût de 33,822 millions d'euros, l'opération programmée au contrat de projets Etat-Région 2007-2013 est cofinancée par l'Etat, les collectivités locales et, à hauteur de 15,6 millions par le fonds européen Feder. L'université apporte 1 million d'euros en équipements.

En dehors des investissements immobiliers, les collectivités locales accompagnent "cette opération majeure pour la Franche-Comté" par un budget de 20 millions d'euros sur 4 ans en accompagnement des investissements d'avenir de l'Etat, dédiés aux systèmes intelligents intégrés dans la matière et au temps fréquence.

Femto-St : un vivier à brevets

Crée en janvier 2004, Femto-St né de la fusion de plusieurs laboratoires francs-comtois ayant des compétences complémentaires dans les domaines des sciences de l’ingénieur et de l’information, s'est spécialisé dans les microtechniques et les nanotechnologies. Il travaille en collaboration avec l’Université de Franche-Comté, l’Ecole nationale supérieure de mécanique et des microtechniques (ENSMM) à Besançon et l’Université technologique de Belfort-Montbéliard (UTBM). Une soixantaine de brevets, avec pour certains une extension européenne, ont fait émerger des partenariats industriels et la création de plusieurs jeunes entreprises.

La livraison de Temis Sciences aura lieu en deux temps : au troisième trimestre 2013 pour la salle blanche et au deuxième trimestre 2014 pour le bâtiment de recherche.

Par Traces Ecrites en Bourgogne-Franche-Comté

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte