La récession va s'accentuer en Iran et les réserves de changes fondre, selon l'IIF

DUBAI (Reuters) - Le rétablissement des sanctions américaines contre l'Iran a durement frappé l'économie de la République islamique, dont le PIB s'est contracté de 4,6% sur l'exercice fiscal 2019-2020 et devrait fondre encore de 7,2% cette année, d'après les estimations de l'Institut de la finance internationale (IIF).
La récession va s'accentuer en Iran et les réserves de changes fondre, selon l'IIF
Le rétablissement des sanctions américaines contre l'Iran a durement frappé l'économie de la République islamique, dont le PIB s'est contracté de 4,6% sur l'exercice fiscal 2019-2020 et devrait fondre encore de 7,2% cette année, d'après les estimations de l'Institut de la finance internationale (IIF). /Image diffusée le 5 novembre 2019/REUTERS/Nazanin Tabatabaee/WANA (West Asia News Agency)

L'IIF indique en outre que les réserves de changes pourraient chuter à 73 milliards de dollars d'ici au mois de mars, en recul d'une quarantaine de milliards en deux ans.

Les exportations de brut et de condensats de pétrole étaient de 2,8 millions de barils par jour en mai 2018, date à laquelle Donald Trump a retiré les Etats-Unis de l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien et rétabli les sanctions américaines. Elles sont tombées ces derniers mois à moins 0,4 million de bpj, souligne l'IIF.

"La baisse des importations n'a que partiellement compensé ce déclin drastique des exportations. Par conséquent, la balance des paiements courants a basculé vers un petit déficit pour la première fois depuis 1998", écrit l'Institut de la finance internationale, qui regroupe les grandes banques et institutions financières internationales.

A moyen terme, dans l'éventualité d'un maintien des sanctions américaines, la croissance iranienne, après deux années de profonde récession, resterait à un niveau modéré, le chômage passerait au-dessus des 20% de la population active et les réserves officielles de changes continueraient de se contracter, tombant à une vingtaine de milliards de dollars en mars 2023.

A l'inverse, dans un scénario de levée des sanctions américaines, la croissance de l'économie iranienne pourrait rapidement rebondir pour dépasser les 6% annuels et les réserves de changes remonter à 143 milliards de dollars à l'horizon 2024.

Avec la réélection potentielle de Donald Trump en novembre prochain pour un second mandat de quatre ans, note Robert Mogielnicki, chercheur invité à l'Arab Gulf States Institute basé à Washington, "la perspective d'un accord durable entre les Etats-Unis et l'Iran semble éloignée. De ce fait, l'économie iranienne affronte plus de risques que d'opportunités à court terme comme à moyen terme".

Le projet de budget 2020-2021 (l'année fiscale débute en mars en Iran) présenté le mois dernier au Parlement iranien retient comme hypothèse de travail un recul de 40% des revenus liés au pétrole, au gaz et aux condensats.

L'IIF retient pour sa part une chute de 70% des revenus liés aux hydrocarbures, avec un déficit budgétaire de l'ordre de 2% du PIB iranien en dépit du relèvement des taxes et de la baisse des subventions publiques sur les carburants et l'électricité, à l'origine du vaste mouvement de contestation durement réprimé à l'automne dernier.

(Davide Barbuscia; version française Henri-Pierre André, édité par Simon Carraud)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Samuel Valensi est un jeune metteur en scène engagé. Passionné de théâtre, il a décidé de quitter les bancs d'HEC pour écrire et mettre en scène. Il est...

Écouter cet épisode

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG.

Technicien de Maintenance en Matériel / Equipement H/F

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG. - 27/06/2022 - CDI - BORDEAUX

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS