La récession se poursuit en Italie, complique la tâche de Monti

ROME (Reuters) - L'économie italienne s'est contractée plus que prévu au deuxième trimestre, selon les chiffres préliminaires publiés mardi par l'agence nationale des statistiques, compliquant les efforts de réduction du déficit du gouvernement de Mario Monti.

Partager

Le produit intérieur brut (PIB) italien a reculé de 0,7%, affichant son quatrième trimestre consécutif de contraction. Après une contraction de 0,8% au premier trimestre, le rythme de la récession dans laquelle le pays est plongé depuis un an ne s'atténue que modestement.

Les analystes interrogés par Reuters anticipaient une contraction moins marquée de 0,6% d'un trimestre à l'autre.

En rythme annuel, la contraction du PIB italien ressort à 2,5% (consensus -2,3%), après un recul de 1,4% au premier trimestre. C'est sa plus forte chute depuis fin 2009.

Bureau de Rome, Natalie Huet pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS