La réalité virtuelle pour former les salariés des centrales nucléaires

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La réalité virtuelle pour former les salariés des centrales nucléaires
L’énergéticien finlandais a formé 90 % des employés de son site de Loviisa.

L’énergéticien finlandais Fortum innove dans la formation du personnel de ses centrales nucléaires. Il a mis au point un simulateur en réalité virtuelle qui reproduit à la perfection une salle de contrôle. Cette salle interactive a été testée par 90 % des employés du site pilote de Loviisa, en Finlande. La technologie fait désormais partie du cursus de base. Le développement est effectué par Fortum eSite, une filiale dédiée à la formation industrielle en réalité virtuelle, et supervisé par Joakim Bergroth, un spécialiste du facteur humain, fort de dix ans d’expérience dans l’industrie nucléaire.

D’après lui, les simulateurs en réalité virtuelle peuvent être développés pour un dixième du coût d’un simulateur physique, dont la construction représente des millions d’euros. Ils peuvent également être déployés facilement (et à moindres frais) par la suite sur d’autres sites, alors que les simulateurs physiques sont peu nombreux et très demandés.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

L’utilité des simulateurs virtuels ne se limite pas seulement à la formation. Ces derniers peuvent aussi servir à tester et à valider de nouveaux équipements ou de nouvelles procédures avant qu’ils ne soient installés sur des sites. Auparavant, la validation intervenait au cours de la dernière phase d’un projet et la moindre erreur de design pouvait s’avérer onéreuse et difficile à corriger. D’après Joakim Bergroth, dans le pire des cas, cela pouvait retarder un projet d’une année entière. La possibilité de tester très tôt les évolutions permet, selon lui, d’économiser de nombreuses heures de travail et des centaines de milliers d’euros. Un autre atout du virtuel.

Julien Bergounhoux Rédacteur en chef de L'Usine Digitale

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS