La ré-industrialisation de l’ex site "Richard Ducros" en passe de réussir

140 nouveaux emplois ont été créés dans le bassin d’Alès, soit plus que ce qui était prévu. Les trois sociétés vont investir 4 millions d’euros entre 2012 et 2015.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La ré-industrialisation de l’ex site
Intérieur de four industriel produit par EMTI

Depuis deux ans, la société Richard Ducros (230N salariés) n’en finit pas de faire l’actualité à Alès (Gard). La société a été reprise fin 2010 par le groupe Fayat qui décide que le carnet de commandes ne suffit pas à poursuivre l'activité et place l’entreprise en redressement judiciaire en février 2011, avant qu’elle ne soit liquidée trois mois plus tard.

En avril 2012, trois sociétés locales, SGAI, EMTI et EGTS, soutenues par l’Agglomération d’Alès reprennent l’un des deux sites concernés par l’arrêt d’activité de Richard Ducros.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

SGAI fournit des équipements industriels du pétrole et du gaz. EMTI réalise des installations industrielles nouvelles, des fours industriels, des montages mécaniques de précision ou des transferts d'unités. EGTS est spécialisée dans le traitement de surface et de revêtements anticorrosion.

Pour les aider, l’Agglomération acquiert notamment les ponts roulants du site et finalise aujourd’hui le rachat au groupe Fayat des bâtiments. L’objectif affiché était alors de regrouper sur le site 60 emplois et d’en créer 40 de plus.

Aujourd’hui, l’objectif est dépassé puisque le site compte 60 CDI, et 71 intérimaires ou CDD. Au total, depuis leur implantation l’an dernier et jusqu’en 2015, les trois sociétés implantées vont investir chacune plus de 4 millions d’euros.

Ducros était également installé sur un deuxième site. Celui-ci fait l'objet d'une acquisition auprès du tribunal de commerce de Paris par le Grand Alès pour permettre l'implantation d'autres entreprises industrielles sur le site.

Le bassin alésien compte 700 entreprises du secteur secondaire qui représentent 5 000 emplois et réalisent 1 milliard de chiffre d'affaires dont 20 % à l'export.

Anne Devailly

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    AVRIL
ARTICLES LES PLUS LUS