Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

La RATP va commander jusqu'à 800 bus électriques à Alstom, Bolloré et HeuliezBus

Simon Chodorge , , , ,

Publié le

Made in France Le 9 avril, la RATP a attribué une commande de bus électriques allant jusqu'à 400 millions d'euros à trois constructeurs français : Alstom, Bolloré et HeuliezBus. Les premières livraisons sont attendues en 2020 pour un contrat pouvant aller jusqu'à 800 bus électriques. À terme, l'opérateur veut convertir l'intégralité de sa flotte francilienne aux énergies propres.

La RATP va commander jusqu'à 800 bus électriques à Alstom, Bolloré et HeuliezBus
Les Bluebus électriques de Bolloré sont déjà déployés sur le réseau francilien.
© RATP - Denis Sutton

Mardi 9 avril, la RATP a annoncé l’attribution d’une commande de 200 bus électriques, avec une option sur 600 supplémentaires. Le contrat a été accordé à trois constructeurs français - Alstom, Bolloré et HeuliezBus - à la suite d’un appel d’offres européen financé par Île-de-France Mobilités. Le montant maximum du contrat est évalué à 400 millions d’euros pour l'ensemble des 800 bus.

Premières livraisons en 2020

La commande porte sur des bus électriques standards d’une longueur de 12 mètres. Il s’agira plus précisément des bus Aptis d’Alstom (qui enregistrent ainsi sa première commande majeure), des Bluebus de Bolloré et d'un modèle d'HeuliezBus. Tous sont Made in France. Les Bluebus sont fabriqués à Ergué-Gabéric (Finistère), les Aptis en Alsace (entre l'usine Hangenbieten – ex-NTL – où il a été conçu et Reichshoffen) et les bus d'Heuliez à Rorthais (Deux-Sèvres).

Chaque commande pour les trois constructeurs porte sur une durée de deux ans et sur un montant maximum de 133 millions d’euros. Les premières livraisons seront échelonnées entre fin 2020 et 2022.

La RATP vise une flotte de bus 100% propre à terme

Ces contrats s’inscrivent dans la stratégie de renouvellement du parc bus de la RATP. À terme, l’opérateur de transport souhaite une flotte 100% “propre” en Île-de-France. En 2025, l’entreprise souhaite ainsi compter deux tiers de centres bus électriques et un tiers de centres bus roulant au biogaz.

À ce jour, sur une flotte de 4700 bus, l’entreprise compte 950 bus hybrides, 83 bus 100% électriques et 140 bus roulant au biogaz. “Une nouvelle consultation pour l’achat massif de bus électriques devrait rapidement être lancée afin de poursuivre la conversion rapide de la flotte de bus en Île-de-France”, indique l’opérateur dans un communiqué.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle