La RATP réclame 19 millions d'euros à AnsaldoBreda

La rénovation des rames de la ligne 13 du métro parisien n'est toujours pas terminée. La régie autonome des transports parisiens exige la livraison des quatre dernières avant Noël.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La RATP réclame 19 millions d'euros à AnsaldoBreda

Le tribunal de commerce de Marseille doit rendre ce 23 novembre son verdict au sujet de l'appel de la RATP. L'entreprise n'a pas accepté le jugement du 27 octobre dernier qui l'oblige à confier à AnsaldoBreda, la rénovation des lignes 7 et 8 du métro parisien avec une astreinte de 75 000 euros par jour de retard.

Pour la RATP, il s'agit d'une simple option et elle ne peut faire confiance à un sous-traitant qui a accumulé les retards. Les rames rénovées de la ligne 13 devaient initialement être livrées en mai 2006. Or la RATP dénonce dans un communiqué "l'incapacité de ce fournisseur à fournir une prestation de qualité (…). Les trains rénovés ont connu trois fois plus d'incidents techniques que les trains non rénovés…"

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

De son côté, AnsaldoBreda justifie ces retards par la liquidation judiciaire de l'ancienne STP et la reprise du contrat par la société italienne. Elle exige de pouvoir rénover les autres rames, arguant du fait que la RATP est son seul client et que si elle met la clé sous la porte, ce sont plus de 120 emplois qui vont disparaître.

Mais la régie francilienne vient de porter une estocade peut-être décisive à ce sous-traitant en redressement judiciaire. Elle réclame des pénalités de retard d'un montant de 19 millions d'euros pour la ligne 13.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS