La raffinerie Esso de Fos réalise le plus grand entretien de son histoire

Depuis le 6 février 2017, la raffinerie Esso a mis en œuvre un chantier qui mobilise actuellement 1 750 personnes à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône). Le projet comprend, entre autres, la modernisation du craqueur catalytique et l'amélioration des performances énergétiques.

Partager
La raffinerie Esso de Fos réalise le plus grand entretien de son histoire
Chantier à la raffinerie Esso-sur-Fos sur Mer.

A l'occasion des 50 ans de la raffinerie de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) en 2015, sa directrice, Stefanie Daehne, avait annoncé qu'ExxonMobil réaliserait le plus important investissement jamais opéré sur cette usine. Le groupe a tenu parole : toutes les installations ont été stoppées fin janvier 2017 et depuis le 6 février, le grand arrêt réglementaire, effectué tous les six ans, a débuté. Il mobilise une centaine d'entreprises et 1 750 personnes contre 400 qui interviennent habituellement sur l'unité, entre salariés et co-traitants. "La majeure partie est française, mais nous avons fait appel aussi à des entreprises européennes pour quelques interventions très spécifiques, indique Jean-François Meunier, responsable Sécurité-Hygiène-Environnement, en charge de la gestion et de la coordination des opérations. Des salariés du groupe sont également venus du monde entier apporter leurs compétences. Le projet est préparé depuis deux ans et demi par une équipe dédiée pour assurer une sécurité maximale".

Production accrue de gazole

L'investissement, étalé sur 2016-2017, se situerait entre 80 et 90 millions d'euros. "C'est un signal fort de la confiance du groupe dans cette unité qui, en 2016, a atteint un taux d'utilisation record pour une année avant grand arrêt, supérieur à 85 %" indique le directeur de la communication d'Esso SAF France / ExxonMobil Chemical France, Emmanuel du Granrut.

Le remplacement du réacteur et de la tête et des cyclones du régénérateur du craqueur catalytique pèserait à lui seul plusieurs millions d'euros. Une manœuvre d'envergure se déroulait le 16 février 2017 avec la pose de la nouvelle "méduse", un dôme de 150 tonnes qui recouvre l'équipement.

Déjà engagée depuis plusieurs années dans une mutation qui l'a conduite à accroître sa production de gazole jusqu'à atteindre les 50 % l'an dernier (pour 25 % d'essence), la raffinerie dont la capacité est de 6,7 millions de tonnes persiste dans cette évolution, considérant que le marché français réclamera encore longtemps ce carburant. A 10-15 ans, l'objectif est même de transformer en gazole la totalité de son fioul lourd (environ 10 % de sa production en 2016). Son nouveau craqueur catalytique contribuera à l'en rapprocher en favorisant la conversion des molécules.

Double impact

Si quelque 480 équipements vont être visités et contrôlés, l'autre axe majeur du chantier concerne l'optimisation de la consommation énergétique de l'unité, d'une part, pour renforcer sa performance, d'autre part pour réduire ses émissions dans l'atmosphère. La moitié des coûts de fonctionnement de la raffinerie provient en effet de l'énergie qu'elle nécessite. Les travaux réalisés portent, entre autres, sur le naphta-hydrofiner.

Jean-Christophe Barla

Sujets associés

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Samuel Valensi est un jeune metteur en scène engagé. Passionné de théâtre, il a décidé de quitter les bancs d'HEC pour écrire et mettre en scène. Il est...

Écouter cet épisode

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG.

Technicien de Maintenance en Matériel / Equipement H/F

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG. - 20/06/2022 - CDI - BORDEAUX

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

60 - NOYON

Fourniture de colis de Noël pour les ainés - année 2022..

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS