Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

La production manufacturière marocaine a stagné en 2013

, , , ,

Publié le

L'indice de la production manufacturière au Maroc est pratiquement resté au même niveau en 2013 qu'en 2012 avec une faible croissance de 0,3%, selon le Haut-commissariat au plan (HCP). Au quatrième trimestre 2013, il affiche néanmoins une croissance de 2,2 % par comparaison à la même période de 2012 . Grâce à Renault, l'industrie automobile se distingue par son dynamisme.

La production manufacturière marocaine a stagné en 2013 © hcp

Les entreprises citées

L'industrie manufacturière au Maroc a patiné en 2013. Dans l'ensemble, l'indice de la production a progressé de 0,3% en rythme annuel, selon la dernière note du Haut commissariat au plan (voir le contenu complet ci-dessous) publié cette semaine. Cette évolution aurait même pu être négative sans un quatrième trimestre en progrès à +2,2 %.

Le résultat décevant sur l'ensemble de l'année cache de profondes disparités sectorielles.

L'une des meilleures performances est enregistrée par l'industrie automobile qui voit son indice annuel de production bondir de 8,2 %, terminant même le dernier trimestre 2013 en forte hausse de 37,7 % (comparé au T4 2012)! Une performance liée à la montée en cadence de l'usine Renault Tanger, ouverture en février 2012.

Parmi les autres informations positives de l'année 2013, on relève aussi que le secteur du "travail des métaux" a connu une amélioration notable  de 6,3 % sur l'année. Ont aussi participé au maintien de l'indice global sur l'année, ceux des "instruments médicaux, de précision, d'optique, horlogerie" (+16,3 %), des "machines et appareils électriques" (+10 %) et des "équipements de radio, télévision et communication" (+13,7 %).

Par contre l'indice de production de nombreux secteurs est en net repli comme ceux des "machines et appareils électriques" (-10 %), des "produits de la cokéfaction,du raffinage" (-6,4 %), des "meubles, industrie diverses" (-4,8%), des papiers et cartons  (-4%), des "articles d'habillement et fourrures" (-4%) ou encore des "autres matériels de transport (-4%).

Sur le dernier trimestre les plus belles performances sont à mettre à l'actif des "instruments médicaux, de précision, d'optique, horlogerie" (+11,2 %), des minerais métalliques (+8,7 %) et des produits du travail des métaux (+8,4%).

Le secteur des "meubles, industrie diverses" (-8,7%) et les papiers et cartons (-6,6%) s'inscrivent eux en net repli sur le T4 2013.

A noter que parmi les secteurs traditionnels de l'industrie marocaine, l'agro-alimentaire et le cuir terminent tous deux l'année sur une progression de l'indice de production de 1,5% sur douze mois. Pas si mal.

A l'inverse le textile, continue de céder du terrain à -1,3% sur l'année avec un infime redressement (+0,1%) au dernier trimestre.

Enfin, dans la même note le HCP relève par ailleurs, une chute de 1,9% sur l'année 2013 de l'indice de production minière et une hausse de 0,8% de celui de la production électrique.

Nasser Djama

NOTE D’INFORMATION DU HCP RELATIVE A L'INDICE DE LA PRODUCTION INDUSTRIELLE ENERGETIQUE ET MINIERE AU MAROC

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle