La production manufacturière marocaine a stagné en 2013

L'indice de la production manufacturière au Maroc est pratiquement resté au même niveau en 2013 qu'en 2012 avec une faible croissance de 0,3%, selon le Haut-commissariat au plan (HCP). Au quatrième trimestre 2013, il affiche néanmoins une croissance de 2,2 % par comparaison à la même période de 2012. Grâce à Renault, l'industrie automobile se distingue par son dynamisme.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La production manufacturière marocaine a stagné en 2013

L'industrie manufacturière au Maroc a patiné en 2013. Dans l'ensemble, l'indice de la production a progressé de 0,3% en rythme annuel, selon la dernière note du Haut commissariat au plan (voir le contenu complet ci-dessous) publié cette semaine. Cette évolution aurait même pu être négative sans un quatrième trimestre en progrès à +2,2 %.

Le résultat décevant sur l'ensemble de l'année cache de profondes disparités sectorielles.

L'une des meilleures performances est enregistrée par l'industrie automobile qui voit son indice annuel de production bondir de 8,2 %, terminant même le dernier trimestre 2013 en forte hausse de 37,7 % (comparé au T4 2012)! Une performance liée à la montée en cadence de l'usine Renault Tanger, ouverture en février 2012.

Parmi les autres informations positives de l'année 2013, on relève aussi que le secteur du "travail des métaux" a connu une amélioration notable de 6,3 % sur l'année. Ont aussi participé au maintien de l'indice global sur l'année, ceux des "instruments médicaux, de précision, d'optique, horlogerie" (+16,3 %), des "machines et appareils électriques" (+10 %) et des "équipements de radio, télévision et communication" (+13,7 %).

Par contre l'indice de production de nombreux secteurs est en net repli comme ceux des "machines et appareils électriques" (-10 %), des "produits de la cokéfaction,du raffinage" (-6,4 %), des "meubles, industrie diverses" (-4,8%), des papiers et cartons (-4%), des "articles d'habillement et fourrures" (-4%) ou encore des "autres matériels de transport (-4%).

Sur le dernier trimestre les plus belles performances sont à mettre à l'actif des "instruments médicaux, de précision, d'optique, horlogerie" (+11,2 %), des minerais métalliques (+8,7 %) et des produits du travail des métaux (+8,4%).

Le secteur des "meubles, industrie diverses" (-8,7%) et les papiers et cartons (-6,6%) s'inscrivent eux en net repli sur le T4 2013.

A noter que parmi les secteurs traditionnels de l'industrie marocaine, l'agro-alimentaire et le cuir terminent tous deux l'année sur une progression de l'indice de production de 1,5% sur douze mois. Pas si mal.

A l'inverse le textile, continue de céder du terrain à -1,3% sur l'année avec un infime redressement (+0,1%) au dernier trimestre.

Enfin, dans la même note le HCP relève par ailleurs, une chute de 1,9% sur l'année 2013 de l'indice de production minière et une hausse de 0,8% de celui de la production électrique.

Nasser Djama

NOTE D’INFORMATION DU HCP RELATIVE A L'INDICE DE LA PRODUCTION INDUSTRIELLE ENERGETIQUE ET MINIERE AU MAROC

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS