La production industrielle en recul en juillet au Japon

Le pays souffre d’une demande mondiale moins importante pour les produits électroniques notamment.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La production industrielle en recul en juillet au Japon

Selon le ministère de l’Economie japonais, il s’agit du troisième recul en quatre mois pour la production industrielle du Japon. Elle a reculé de 1,2% sur un mois en juillet. L’activité manufacturière a été fortement affectée par le ralentissement de la croissance mondiale et notamment la crise européenne de la dette.

Si bien que sur un an la production industrielle a baissé de 1%. Le ministère de l'Economie, du Commerce et de l'Industrie (Meti) a toutefois jugé que la production industrielle apparaissait globalement "stable".

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

En juillet, le pays a surtout connu des soucis dans le domaine de la fabrication de semi-conducteurs et de dalles d’écrans LCD de grande taille. Ces produits sont habituellement très demandés à l’étranger mais ont subi la crise et le ralentissement économique en Europe et en Chine.

Hormis ces éléments conjoncture, l'industrie électronique japonaise en général connaît une période difficile, sa rentabilité étant affectée à l'étranger par une vigueur historique du yen.
En juillet, toutes industries confondues, les livraisons ont chuté de 3,6% sur un mois et les stocks se sont élevés de 2,8%.

Ces chiffres se conjuguent avec un optimisme de plus en plus mesuré du côté des industriels japonais. Ils tablent désormais sur une quasi stabilité de la production en août et une nouvelle baisse en septembre, selon une enquête du ministère.

Le mois de septembre pourrait être difficile surtout pour les constructeurs automobiles dont l’activité était forte en début d’année, mais pourrait être affectée par un ralentissement des lignes d’assemblage en raison de l’arrêt des subventions publiques à l’achat de voitures propres.

Ce programme gouvernemental a contribué à doper l'activité et la consommation en début d'année dans la troisième puissance économique mondiale dont la croissance, qui a commencé à ralentir au deuxième trimestre, pourrait caler d'ici la fin 2012.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS