Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

La production du mythique cargo Antonov AN-225 relancée pour la Chine

Astrid Gouzik , , ,

Publié le

Vidéo C'est un symbole de l'industrie ukrainienne qui va renaître. Un deuxième exemplaire du plus gros avion du monde, le cargo de tous les records, l'Antonov AN-225, va être produit alors que le projet avait été enterré faute d'une demande suffisante.

La production du mythique cargo Antonov AN-225 relancée pour la Chine © Antonov

Le constructeur aéronautique ukrainien Antonov a signé un accord de coopération, le 30 août dernier, avec la firme chinoise Aerospace Industry Corporation of China (AICC). Dans un premier temps, il porte sur la construction d'un second exemplaire de l'avion de transport très gros porteur. Celui-ci sera construit par Antonov et livré ensuite à AICC pour les besoins du marché chinois. La deuxième étape comprend la construction d'autres exemplaires du cargo géant par AICC, sous licence Antonov.

Ses mensurations hors du commun ont fait sa célébrité : 88 mètres de long et 88,4 mètres d'envergure. L'Antonov AN-225 se distingue surtout par sa capacité d'emport pouvant atteindre 250 tonnes. Sa mission première était d'ailleurs de transporter la navette spatiale russe Bourane. Après un premier vol à Kiev en 1988, le cargo s'illustre l'année suivante à l'occasion du salon du Bourget. Lors d'un vol de démonstration, il décolle avec les 62 tonnes de Bourane sur le dos et vire avec un angle à 45°, comme le montre la vidéo ci-dessous.

Mais l'effondrement de l'union soviétique et l'arrêt de son programme spatial contrarient la mission de l'Antonov AN-225. L'avion est alors cloué au sol jusqu'au printemps 2001 où il est remis en service et exploité par Antonov Airlines.

Quant au deuxième exemplaire, sa construction avait été entamée dans les années 1980 puis interrompue en 1994, la demande n'étant pas suffisante. La rénovation de ce second appareil avait été entamée en 2006, pour finalement être abandonné en 2009. Ce sera finalement en Chine, qui met le turbo pour son industrie aéronautique, que le cargo géant ira promener ses ailes.
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle