Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

La production de sucre en Europe pourrait chuter d'un quart en 2015-16

Franck Stassi , ,

Publié le

Sous l’effet d'une baisse des surfaces et des prix, la production européenne de sucre blanc chuterait de 23% en 2015-16. La fin des quotas, prévue pour octobre 2017, pourrait toutefois redonner rapidement un coup de fouet au secteur.

La production européenne de sucre blanc perdrait 23% entre les campagnes 2014-15 et 2015-16, à 15 millions de tonnes. La contraction de 9% de la superficie récoltée explique notamment ce recul. La baisse de la production européenne est également liée à la faiblesse des prix du sucre : ceux-ci se sont élevés, en moyenne, à 425 euros par tonne au cours de la campagne 2014-15, contre 587 euros par tonne lors de la précédente campagne.

"Comme les producteurs européens sont encore protégés par les prix minimum de la betterave et des paiements supplémentaires dans certains pays, l'impact de la baisse des prix du sucre a été quelque peu atténuées pour eux", tempère néanmoins Rabobank. Pour la banque néerlandaise, l’approche de la fin des quotas, le 1er octobre 2017, permettra de redonner de l’élan à la production, avec de nouvelles perspectives sur le marché mondial.

Inquiétudes sur les stocks

Dans l’immédiat, la baisse de la production sucrière conduit à une réduction des disponibilités (22,6 Mt en 2015-16 contre 25 Mt en 2014-15), tandis que la demande, elle, s’apprécie (21,3 Mt en 2015-16 contre 21 Mt en 2014-15). En fin de campagne, les stocks de sucre sous quotas atteindraient 760 000 tonnes, contre 1,21 Mt l’an dernier.

"Ce volume correspond à un ratio stocks/consommation de 4,5% soit l’équivalent de seulement 16 jours de consommation européenne", s’alarment conjointement l’Alliance 7, la fédération du secteur des produits de l'épicerie et de la nutrition spécialisée, et la Fédération des industries des aliments conservés. Elles appellent à la requalification de sucre hors quota en sucre de quota ainsi qu’à l’ouverture d’un nouveau contingent exceptionnel d’importation.

En attendant 2017…

La situation pourrait se dénouer en 2016-17, dernière campagne sous le régime des quotas. "A ce stade, sur la base des rendements moyens et d’informations limitées sur les zones, la production de sucre blanc pourrait atteindre 17,6 millions de tonnes en 2016-17", prévoit la Commission européenne. Lors de la fin des quotas, les groupes coopératifs français Tereos et Cristal Union comptent accroître leur production de 20%.

Franck Stassi

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle