La production de pétrole russe à un record post-soviétique

MOSCOU (Reuters) - La production de pétrole brut de la Russie, premier producteur mondial, a atteint en novembre un nouveau plus haut de l'ère post-soviétique à 10,61 millions de barils par jour (bpj), soit 43,44 millions de tonnes, selon des données publiées lundi par le ministère de l'Energie.

Partager

Les compagnies russes, Rosneft en tête, accroissent leur production pour profiter des cours mondiaux élevés et elles sont aidées en cela par des mesures de soutien du gouvernement, qui accorde notamment des avantages fiscaux pour encourager la mise en valeur de gisements dans des provinces éloignées.

En octobre, la production russe était de 10,59 millions de barils par jour, ce qui constituait déjà un record.

A titre de comparaison, l'Arabie saoudite, premier exportateur mondial, a produit 9,7 millions de barils par jour en novembre, et la production cumulée de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a ce mois-là reculé à son plus bas niveau depuis mai 2011.

Le détail des chiffres du ministère montre que Rosneft a accru sa production de 0,5% à 3,89 millions de barils par jour ou 15,9 millions de tonnes, soit plus du double de la production du numéro deux russe, Lukoil.

La production effectuée dans le cadre d'accords de partage de production -conçus dans les années 1990 pour encourager l'investissement étranger- a de son côté bondi de 11% pour atteindre près de 1,3 million de tonnes ou 317.000 bpj.

Parmi ces projets figurent l'exploitation du gisement Sakhaline-1 par Rosneft, ExxonMobil, ONGC et Sodeco, celui de Sakhaline-2 avec Gazprom, Shell, Mitsui et Mitsubishi, et Khariaga qui regroupe Total, Statoil et Zaroubejneft.

Le ministère n'a pas communiqué la production détaillée de ces projets dits PSA (Production Sharing Agreements).

La production de gaz naturel a en revanche diminué de 4% à 1,93 milliard de mètres cubes, avec une baisse de 8% pour celle du géant Gazprom à 1,37 milliard de mètres cubes, selon le ministère.

Les ventes d'hydrocarbures représentent plus de la moitié des recettes de l'Etat russe.

Vladimir Soldatkine, Véronique Tison pour le service français

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

94 - Champigny-sur-Marne

Acquisition de matériels de nettoyage

DATE DE REPONSE 16/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS