La production de mobil-homes est stoppée chez Shelbox France, aux Salles-du-Gardon

L’usine, qui emploie 60 salariés près d’Alès (Gard), est à l’arrêt. Les problèmes de trésorerie entraînent une demande de redressement judiciaire de la filiale française du groupe italien Shelbox.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La production de mobil-homes est stoppée chez Shelbox France, aux Salles-du-Gardon

La production de mobil-homes est stoppée au moins jusqu'au 22 octobre à l'usine de Salles-du-Gardon de Shelbox France dans le Gard, filiale du fabricant italien de mobil-homes et de bâtiments préfabriqués Shelbox. Pour Gérald Noiret, le directeur du site industriel gardois, "la situation va être prolongée. Je dois organiser une réunion extraordinaire du personnel la semaine prochaine."
"Nous pensons que le chômage technique, engagé le 10 septembre, pourrait se prolonger jusqu’en décembre, relève Gérard Denant, de l’union départementale CGT du Gard, alors que 125 mobile-homes sont en commande."

Si elle ne peut pas honorer les commandes, c’est que Shelbox France est en grande difficulté : la direction a annoncé le 3 octobre aux 60 salariés qu’elle engageait une demande de placement en redressement judiciaire. "On va déposer le dossier auprès du tribunal de commerce de Nîmes ce jeudi 11 octobre, l’audience aura lieu dans les 5 à 15 jours", précise Gérald Noiret, qui n’exclut pas la possibilité d’une liquidation. "Mais on a un outil de production et des compétences..." Le comité d’entreprise a déclenché une procédure d’alerte avec l’expert Secafi et rencontré le sous-préfet d’Alès pour demander la reprise de la production.

À la conjoncture viennent s’ajouter des problèmes de qualité selon le représentant CGT : "Il y a eu plus de cent intérimaires pour arriver à fabriquer les 1 000 mobil-homes souhaités par la direction et 56 % des produits livrés ont été déclarés non conformes". Pour le directeur du site, "le recours à l’intérim était nécessaire, de novembre à avril, pour fabriquer le volume prévu dans le business plan. Sur son exercice 2011-2012, Shelbox France a multiplié par 2,5 le chiffre d’affaires de 8 millions d’euros de l’exercice 2010-2011. Cependant, fabriquer 1 020 unités a creusé la trésorerie. Cela a été la course à l’échalote toute l’année. Le problème est que les crédits accordés par les banques italiennes ont été brutalement divisés par six. Les banques françaises, elles, n’ont jamais soutenu l’entreprise." La dette fournisseurs s’élèverait à 2,3 millions d’euros.

Créée en octobre 2007, Shelbox France est née de la reprise des actifs, après liquidation, de la société Watipi par Shelbox, qui a gardé la marque. L’entreprise avait inauguré à la fin 2008 deux nouvelles lignes de montage aux Salles-du-Gardon pour 4 millions d’euros. Depuis, l’usine compte une aire de production de 11 000 m², 25 000 m² d’entrepôt et de stockage et 2 400 m² d’exposition et de bureaux.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS