La priorité de François Bayrou, "maintenir l'activité en France"

Le candidat du Modem a aussi commenté l'actualité de l'affaire Veolia lors de son passage dans l’émission Parole de candidat sur TF1 le 20 février.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La priorité de François Bayrou,

Interrogé par 14 citoyens et cinq journalistes sur TF1, le candidat François Bayrou a profité de son intervention pour évoquer les principales pistes de son programme et notamment revenir sur son axe principal le Produire en France. Il propose dans ce sens "la création d’un label" qui précisera la proportion de ce qui est réellement produit dans le pays et ce qui ne l’est pas. Sur la question de la gestion des entreprises, il estime que "l’Etat doit intervenir pour conserver les entreprises stratégiques avant tout". Il assure qu'il faut "faire une priorité de maintenir le plus d'activités en France".

"Relations incestueuses"

François Bayrou est aussi revenu sur l’affaire Veolia, qui avait fait l’actualité le jour même. En effet, selon des rumeurs de presse, l’ancien ministre de l’Ecologie, Jean-Louis Borloo, serait pressenti pour devenir dirigeant de l’entreprise spécialisée dans l’environnement. Et ce, notamment grâce à l’influence de l’ancien patron de Veolia, actuellement à la tête d’EDF.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Pour François Bayrou, "c'est une manœuvre en cours pour qu'avec la bénédiction et la complicité des pouvoirs publics, un homme politique de la majorité qui n'a jamais été à la tête d'une entreprise se retrouve le patron de la plus grande entreprise française".

Malgré les démentis des principaux protagonistes et des personnes impliquées dans ces rumeurs, le candidat du Modem a persisté : "les relations incestueuses perpétuelles que connaît la France entre le pouvoir politique et les grands intérêts économiques et financiers: ça suffit ! C'est une perpétuelle atteinte non pas seulement au droit du citoyen qui a le droit de savoir, aux principes qui sont les nôtres, mais aussi aux intérêts de l'Etat parce que ça veut dire que la décision de l'Etat est dévoyée et sert à un certain nombre d'intérêts privés".

Après l’intervention de François Bayrou, Eva Joly a rappelé elle aussi son programme. Elle a rappelé que la question de la sortie du nucléaire était sa priorité. Elle propose notamment un accompagnement des salariés du nucléaire pendant 20 ans. Eva Joly assure que "le passage aux énergies renouvelables va permettre la création de sept fois plus d’emplois que de poursuivre l’énergie nucléaire en France".

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS