Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

La prime à la conversion renforcée? Le gouvernement demande aux constructeurs automobiles de participer

Simon Chodorge , ,

Publié le

Faire participer les constructeurs automobiles à la prime à la conversion des véhicules, c'est le souhait du gouvernement. Lundi 29 octobre après-midi, les ministres de l'Économie et de la Transition écologique rencontrent les dirigeants de plusieurs entreprises. Renforcer les aides pour les voitures hybrides rechargeables fait partie des possibilités. Reste à savoir si les constructeurs vont s'accorder entre eux et si un compromis sera trouvé avec l'État qui, a priori, ne souhaite pas augmenter sa participation dans la prime.

La prime à la conversion renforcée? Le gouvernement demande aux constructeurs automobiles de participer
Faire participer les constructeurs automobiles à la prime à la conversion des véhicules, c'est le souhait du gouvernement.
© Christian Blais AMT CC FLickr

Lundi 29 octobre après-midi, le ministre de l’Économie et des Finances doit rencontrer les constructeurs automobiles au sujet de la prime à la conversion des véhicules. Bruno Le Maire s’est prononcé pour une participation des entreprises dans le financement de cette mesure. Le ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy, sera également présent pour évoquer “les mesures permettant d'accélérer la transition écologique du parc automobile”.

Le samedi 27 octobre, dans un entretien avec Le Parisien-Aujourd’hui en France, le ministre de l’Économie a annoncé cette réunion : "Avec [le ministre de l'Écologie] François de Rugy, nous demanderons [le 29 octobre] aux constructeurs automobiles de participer à la prime à la conversion".

La rencontre réunira notamment Thierry Bolloré (Groupe Renault), Grégoire Olivier (PSA), Didier Gambart (Toyota France), Nathalie Bauters (BMW France) et Louis-Carl Vignon (Ford France).

250 000 primes attribuées d'ici fin 2018

Victime de son succès, la prime à la conversion devrait profiter à au moins 250 000 personnes d’ici la fin de l’année 2018, contre un objectif de 100 000. Bercy vise encore 250 000 bénéficiaires en 2019. Actuellement, la dotation va de 1 000 à 2 500 euros. Elle concerne : les véhicules diesel immatriculés avant 2006 pour les ménages non imposables ; les voitures diesel immatriculées avant 2001 pour les ménages imposables et les véhicules à essence immatriculés avant 1997 pour l’ensemble des ménages.

À cette prime s’ajoute un bonus écologique lors de l’achat d’un véhicule électrique neuf qui couvre 27% du coût d’acquisition dans la limite de 6000 euros.

L’élargissement de cette prime est dans les tiroirs. Supprimé depuis janvier 2018, le bonus pour les véhicules hybrides rechargeables est défendu par certains constructeurs dont PSA. Début octobre, François de Rugy s’est également prononcé pour le retour d'une telle mesure à hauteur de 1 000 à 2 000 euros.

La participation de l'État a priori inchangée

Pour accélérer le renouvellement du parc automobile, les constructeurs automobiles seraient également prêts à financer une “surprime” à la casse. Ce devrait être le principal sujet de la réunion du 29 novembre. Bercy parle même de “doubler voire tripler” la prime grâce à la participation des entreprises.

Rien n’est fait, d’autant plus que les stratégies des entreprises dans l’électrique sont différentes, entre les véhicules 100% électriques ou hybrides rechargeables. Interrogé sur une éventuelle modification de la participation de l’État dans la prime à la conversion, le ministère de l’Économie et des Finances a répondu à L'Usine Nouvelle : “Nous ne pensons pas.”

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle