Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

La poupée Barbie, 60 ans, 29 centimètres, et toujours aucune ride

Rémi Amalvy , ,

Publié le

Vidéo En 2019, Barbie fête ses soixante ans. Loin d'être démodée, la célèbre poupée de 29 cm reste au contraire très populaire, notamment grâce aux réseaux sociaux, malgré une concurrence toujours plus rude. Retour sur l'histoire et l'industrie derrière ce petit "bout" de femme en plastique.

La poupée Barbie, 60 ans, 29 centimètres, et toujours aucune ride
En soixante ans, Barbie est devenue informaticienne, ingénieure...

Elle est bientôt sexagénaire mais elle semble toujours aussi jeune. Son secret ? Le plastique ! En 2019, Barbie va fêter ses soixante ans. Et on peut dire que bien que n'ayant pas pris une ride, elle a sacrément changé depuis ses débuts. La célèbre poupée de 29 cm est passée par toutes les couleurs de cheveux, toutes les morphologies et tous les métiers pour continuer à séduire les enfants du monde entier.

 

Car la concurrence est rude. Dans tous les pays, au moins une autre poupée est née pour essayer de lui faire de l'ombre. Mais le succès est toujours au rendez-vous. Selon Mattel, son créateur, 58 millions d'exemplaires sont vendus chaque année dans plus de 150 pays, pour un total de plus d'un milliard depuis sa présentation au Salon du jouet de New York, le 9 mars 1959. La marque est aussi populaire que Coca-Cola et McDonald's.

300 000 exemplaires vendus en 1959

Ruth Handler, co-fondatrice de Mattel, a l'idée de créer la poupée après avoir réalisé que sa fille n'avait, pour jouer, que des poupons. Elle invente alors une figure féminine, et adulte, sur laquelle toutes les petites filles pourront se projeter, à l'instar des garçons et de leurs jouets policiers, aventuriers ou cosmonautes. Le succès est au rendez-vous. Dès la première année, 300 000 exemplaires sont vendus.

Mais son allure trop "féminine" et ses mensurations irréalistes en font une icône bien éloignée du féminisme. Elle est souvent critiquée pour l'image de femme superficielle et "objet" qu'elle peut véhiculer. En 1992, Mattel commercialise une version parlante, la Teen Talk Barbie, qui fait polémique. La poupée, censée s'exprimer "comme les ados", dit par exemple que "les maths, c'est dur" et "moins cool que le shopping". Une petite phrase qui va fortement agacer l'Association américaine des femmes diplômées des universités.

 

Néanmoins, cela fait longtemps que la poupée est autre chose qu'une pin-up blonde. En 1965, soit quatre ans avant que Neil Armstrong n'aille sur la Lune, elle devient astronaute. La première Barbie noire est commercialisée en 1968. En 2014, Mattel démarre la distribution gratuite de modèles chauves, à destination des petites filles traitées par chimiothérapies.

En 2017, une Barbie à l'effigie d'Ibtihaj Muhammad, médaillée de bronze en escrime aux Jeux Olympiques 2016 à Rio et première athlète américaine voilée à remporter une médaille, est également mise en vente. Selon la marque, la moitié des poupées vendues dans le monde n'ont ni les cheveux blonds, ni les yeux bleus. En juillet dernier, un modèle ingénieur a même commencé à être commercialisé.

 

Fabriquée en Asie, mais imaginée à Los Angeles

Si Barbie est fabriquée en Asie, sa conception se fait toujours aux Etats-Unis, dans le centre de design de d'El Segundo, à Los Angeles. Un gigantesque hangar où plus d'une centaine de personnes travaillent au développement des nouveaux prototypes. Il y a bientôt dix ans, l'agence de presse américaine Associated Press se rendait sur les lieux, et évoquait en vidéo les nombreuses heures que les designers passaient pour concevoir les poupées. Pas moins de treize différents teints de peau et 25 sets de visage et cheveux étaient passés au crible. Depuis, les méthodes se sont encore améliorées, notamment grâce aux logiciels de sculpture et à l'impression 3D.

Avec l'avènement d'internet et des réseaux sociaux, la poupée a découvert de nouvelles façons de faire sa publicité. Comme les influenceuses les plus populaires, Barbie est par exemple présente sur Instagram.1,9 million de personnes suivent ses aventures et sa -presque- véritable vie. Car elle possède depuis longtemps une identité : Barbie Millicent Roberts, originaire de Willows, une ville fictive du Midwest.

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Celebrating the holidays with a @levis gift exchange. We’re sharing the ultimate denim styles, personalized to perfection. Shop our looks with link in my bio. ????#barbie #barbiestyle

Une publication partagée par Barbie® (@barbiestyle) le

Comme toute célébrité qui se respecte, elle a également sa propre équipe de coiffeurs, photographes et stylistes qui la font voyager partout dans le monde. Barbie a beau avoir 60 ans, elle est loin de se ringardiser et compte rester populaire encore longtemps auprès des petites filles...

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle