Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

La Poste crée une nouvelle plate-forme en Gironde

, , ,

Publié le

Investissement

C'est en fin de matinée que la première pierre de la future plate-forme industrielle Courrier a été posée, à Cestas, en Gironde. Ce centre de tri deviendra l'un des plus importants du groupe La Poste. Sur un terraine de 100 000 m², un bâtiment de 30 000 m² va abriter un centre de trie pour des lettres provenant de Dordogne, Lot-et-Garonne et Gironde. Une douzaine de machines dernier cri pourront traiter jusqu'à 50 000 plis par heure, soit une capacité de 150 par seconde. Dès le démarrage, en juin 2009, la plate-forme traitera 24h/24 et 6 jours sur 7 quelque 2,5 millions de plis par jour. Le site emploiera 400 agents. L'investissement est chiffré à 55 millions d'euros. Le volet développement durable n'a pas été oublié. Avec l'optimisation des liaisons routières, une économie de 10% des émissions de CO2 est attendue.

De même, le bâtiment intègre la norme Haute Qualité Environnementale (HQE). Des toitures végétalisées offriront une isolation thermique du site. Des capteurs solaires seront installés pour chauffer l'eau des cuisines et des sanitaires. L'éclairage du site se fera par lampes basse tension.

La Poste injectera aussi 40 millions d'euros dans la création et la modernisation de 9 plates-formes de préparation et de distribution de courrier, implantés en Dordogne Gironde et Lot-et-Garonne.

De notre correspondante en Aquitaine, Colette Goinère

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle