Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

La Pologne se lance dans l'exploitation des gaz de schiste

, , , ,

Publié le

La société Lane Energy, contrôlée par le géant américain Conoco Philips, a commencé ce mercredi 28 août l'extraction du gaz de schiste près de Lebork, dans le nord de la Pologne.

La Pologne se lance dans l'exploitation des gaz de schiste © D. R.

Après le Québec en début de semaine, c'est au tour de la Pologne de se lancer dans l'exploitation des hydrocarbures non conventionnels. La société Lane Energy, contrôlée par le géant américain Conoco Philips, a en effet commencé ce mercredi 28 août l'extraction du gaz de schiste près de Lebork, dans le nord de la Pologne.

Fracturation hydraulique à 3 000 mètres de profondeur

Environ 8 000 mètres cubes de gaz sont ainsi extraits chaque jour "à titre expérimental" depuis le 21 juillet, a indiqué un vice-ministre de l'Environnement, Piotr Wozniak, responsable des services géologiques polonais.

"C'est une bonne nouvelle pour la Pologne, et aussi pour l'Europe", a-t-il dit, ajoutant que la fracturation hydraulique permettant de libérer le gaz était effectuée à 3 000 mètres de profondeur, "sans menace pour l'environnement". Le forage de Lebork est l'un des 48 effectués jusqu'ici en Pologne par une quinzaine de groupes gaziers bénéficiant de licences de prospection et d'exploitation du gaz de schiste.

En juin 2012, ExxonMobil avait pourtant choisi de quitter Pologne, qualifiant les réserves d'insuffisantes pour être exploitées. Mais, visiblement, ce problème ne concernait pas l'ensemble du pays : les autres grands groupes énergétique et miniers présents ont en effet continué d'explorer le sous-sol polonais.

L'indépendance énergétique en ligne de mire

La Pologne, qui compte 38 millions d'habitants, consomme actuellement environ 14 milliards de mètres cubes de gaz par an et couvre les deux tiers de sa consommation de gaz grâce aux importations russes.

D'ici à 2020, le pays entend investir 12,5 milliards d'euros  pour exploiter ses gisements de gaz de schiste, évalués à entre 800 et 2 000 milliards de m3 par l'Institut national de géologie.

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus