Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

La Pologne roule au charbon, une hérésie pour la COP24

, , , ,

Publié le

Largement dépendante du charbon pour produire son électricité, la Pologne fait partie des pays qui émettent le plus de CO2, lié à l’énergie, juste derrière l’Allemagne. Et elle ne semble pas disposer à changer de modèle. Le premier producteur de charbon en Europe, le polonais JSW, parraine la COP 24, et tente de se donner une image verte.

La Pologne roule au charbon, une hérésie pour la COP24 © Anna Uciechowska Wikimedia

Pas sûre que la COP 24 s’ouvre sous les meilleurs auspices. La conférence sur le climat qui se tiendra du 3 au 14 décembre à Katowice, en Pologne, a pour parrain…. le groupe minier polonais JSW, premier producteur de charbon à coke dans l'Union européenne. Il a même été présenté comme le premier partenaire officiel" du sommet. De quoi faire tousser toutes les ONG et tous les défenseurs du climat.

L’aubaine est trop belle pour Daniel Ozon, président du groupe JSW, qui en profite pour présenter son entreprise comme "un leader pro-écologique dans le secteur de l'extraction". Oubliés les terrils et le CO2, le groupe présentera pendant la COP, un autobus à hydrogène et une station-service mobile distribuant ce carburant.

Charbon, le carburant de la Pologne

Mais la Pologne roule au charbon. Elle tire 80 % de son électricité de ce combustible peu cher et dont elle dispose en abondance. Alors pour elle, la question de la sortie du charbon est bien loin des esprits. Le ministère polonais de l'Energie a déclaré dans un projet de document qu'en 2030, 60 % de l'énergie du pays proviendra du charbon. Afin de protester contre cette situation, dans un pays qui accueille la COP 24 dans quelques jours, neuf militants de Greenpeace ont escaladé une cheminée de 180 mètres de haut à la centrale électrique de Belchatow, le 27 novembre dans le centre de la Pologne.

De la COp 23 à la COP24

Si on se projette juste un an auparavant, lors de la COP 23, 28 pays dont la France, plus neuf gouvernements et une trentaine de grandes entreprises signaient un pacte pour sortir du charbon (Powering past coal alliance). Première source d’énergie dans le monde, environ 40% du mix énergétique mondial est aussi la plus dommageable pour la qualité de l’air et le climat : 44 % des émissions de gaz à effet de serre (GES).

Pollution

Deux tiers des villes les plus polluées de l’Union européenne se trouvent en Pologne, selon l’Agence de l’environnement. Le pays représente 10 % des émissions européennes de CO2, liées à l’énergie en 2017, juste derrière l’Allemagne, qui carbure elle aussi au charbon, après avoir abandonné le nucléaire et qui émet 23 % des émissions européennes de CO2 liées à l’énergie.

En Allemagne comme en Pologne, malgré une ressource qui tend à perdre en compétitivité face aux énergies renouvelables, la sortie du charbon reste compliquée.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle