La Pologne et DCNS s'associent pour la construction de navires

La Pologne signe un accord de partenariat avec DCNS via sa société publique d'armement PGZ. Cet accord porte principalement sur la modernisation de la marine polonaise et peut déboucher sur la construction commune de sous-marins en Pologne.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La Pologne et DCNS s'associent pour la construction de navires
L"entreprise publique de défense polonaise PGZ a annoncé mercredi avoir signé un protocole d"accord avec le groupe naval militaire français DCNS, susceptible de déboucher sur la construction commune de sous-marins en Pologne. /Photo prise le 26 avril 2016/REUTERS/Stéphane Mahé

L'entreprise publique de défense polonaise PGZ a annoncé mercredi avoir signé un accord de partenariat avec DCNS, susceptible de déboucher sur la construction commune de navire et de sous-marins en Pologne.

Ce partenariat témoigne d'une amélioration des relations franco-polonaises après l'annulation l'année dernière par Varsovie d'une commande d'hélicoptères militaires passée auprès d'Airbus Helicopters pour un montant de 3,4 milliards de dollars (3,17 milliards d'euros). "Je me réjouis que, comme il s'avère, les problèmes potentiels dans la coopération franco-polonaise ne sont qu'une pure théorie", a déclaré dans un communiqué le PDG de PGZ, Arkadiusz Siwko, a propos de ces relations diplomatiques distendues.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Cet accord avec DCNS porte notamment sur la modernisation de la marine polonaise en sous-marins, navires de défense côtière et patrouilleurs-dragueurs de mines. L'industrie navale polonaise devrait participer à ces projets aux côtés de DCNS. "Cet accord signé garantit à PGZ et aux chantiers navals qu'il possède (...) la possibilité de participer à la construction de sous-marins en Pologne", précise Arkadiusz Siwko dans un communiqué.

Trois nouveaux sous-marins

Par ailleurs, Varsovie projette d'investir 61 milliards de zlotys (14 milliards d'euros) dans du matériel militaire d'ici 2022, notamment pour la construction de trois sous-marins pour "sécuriser la partie polonaise de la Baltique".

Alain Fougeron, directeur délégué au commerce international de DCNS, a dit voir dans cet accord une bonne opportunité de développer une coopération élargie.

La Pologne, qui est membre de l'Otan, est l'un des rares pays européens qui consacre 2% de son PIB à son budget de la défense, conformément aux objectifs définis par l'Alliance atlantique.

Léna Corot avec Reuters

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS